« Accepter cette décision c’est être complices de l’assassinat de la démocratie » (Cellou Dalein Diallo)

Le leader de l'opposition en Guinée, Cellou Dalein Diallo

Cellou Dalein Diallo n’a pas tardé à réagir suite à la proclamation définitive des résultats de l’élection présidentielle 18 octobre dernier. Le candidat de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) dit ne pas être surpris. Réclamant la victoire de ces joutes électorales, le candidat malheureux note que les juges de la Cour Constitutionnelle ont manqué l’histoire en déclarant son rival, Alpha Condé, vainqueur avec 59,5%.

« Comme nous nous y attendions tous, la Cour constitutionnelle a lamentablement manqué le rendez-vous qu’elle avait avec un moment décisif de l’histoire de notre pays : la proclamation des vrais résultats de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. En déclarant Alpha Condé vainqueur de cette élection, les membres de cette haute juridiction de notre pays ont préféré se mettre au service d’un homme et de ses ambitions plutôt que de respecter leur serment et de défendre le droit et la vérité des urnes », a-t-il déclaré.

Pour lui, il ne s’agira pas d’accepter les résultats rendus par la Cour Constitutionnelle. « Accepter cette décision revient à se rendre complices de l’assassinat de la démocratie et de I’ Etat de droit dans notre pays. Accepter cette décision revient à admettre que le pouvoir ne s’obtient dans notre pays que par la ruse et par la force et non dans les urnes. Accepter cette décision revient à renoncer à notre conviction qu’un processus transparent, juste et équitable est le meilleur moyen d’accéder au pouvoir », a réagi l’opposant guinéen.