Ultimate magazine theme for WordPress.

Elle propose des rapports sexuels au taximan pour payer le transport

0

Partis de Marcory pour Koumassi quartiers d’Abidjan, le chauffeur de taxi compteur va se voir proposer des rapports sexuels en lieu et place de l’argent du transport. Choqué, le chauffeur va faire un scandale pour se faire payer son argent.

On aura tout vu et tout entendu sous nos cieux. Proposer des rapports sexuels pour ne pas payer le taxi. C’est à cette situation qu’a été confronté Monsieur Souamou Ouattara, conducteur de taxi compteur dans la capitale Abidjannaise. Dans la nuit du mardi au mercredi 09 mars dernier, aux environs de 1h30 minutes, il raconte avoir conduit une jeune fille d’environ 17 ans de Marcory Zone 4 à Koumassi quartier 32 moyennant la somme de 1500 FCFA. A destination, non loin d’une auberge bien connue dans le quartier, au lieu de payer l’argent du transport comme convenu, la jeune fille va proposer au taximan une partie de rapport sexuel.

taxi

« J’avais déjà entendu parler de cette pratique, mais moi-même dans cette situation, j’étais choqué et je n’en revenais pas » martèle Souamou le taximan qui va tout de suite refuser la proposition de la jeune fille. Selon lui, la jeune fille était surprise qu’un jeune taximan refuse sa proposition car selon elle, chaque fois qu’elle en a fait la proposition, elle aurait eu gain de cause.

Souamou Ouattara lui, a exigé que son argent soit payé, il a dû sortir de taxi, commencer à lui crier dessus et la menacer de la conduire à la gendarmerie s’il elle refuse de payer son argent. Surprise de la tournure que prenait la chose, la jeune fille a payé l’argent convenu puis est descendue du taxi pour continuer son chemin.

Selon certains témoignages recueillis après celui du chauffeur, il ressort qu’effectivement la pratique est courante malgré tous les risques que cela comporte. Au regard du témoignage de Souamou Ouattara, on peut dire que celui-ci a une conscience professionnelle et vient de donner une belle leçon à la…lire la suite ici

laissez un commentaire