En pleine covid-19…Le SAMES prépare une grève

Des médecins du Sénégal manifestent pour des meilleures conditions de travail

Le Syndicat autonome des médecins du Sénégal (Sames) a déjà déposé un préavis de grève. Les blouses blanches se  réservent  le  droit  d’observer  un mouvement d’humeur initial de 72heures à partir du 8 février. Ces derniers l’ont fait savoir hier, dans un communiqué parvenu à notre rédaction

Le Sames a décidé d’aller en grève au mois de février si l’Etat ne réagit pas favorablement à leurs demandes. Les motifs évoqués par le syndicat demeurent : « le mutisme de l’Etat devant la détresse de nos jeunes collègues face à la maladie. Nous pouvons relever le cas du Dr SOD et du Dr MZ alors qu’il évacue allègrement d’autres personnes souffrant de maladies moins graves. »

Le SAMES a aussi regretté l’absence de prise en charge médicale correcte pour les étudiants, les médecins, les pharmaciens et chirurgiens dentistes en spécialisation ainsi que pour les internes conduisant à ces situations regrettables. Sur ce point la source a avancé : « le Ministère de la Santé et de l’Action sociale, malgré son engage ment, n’a pas finalisé le processus du statut de DES et celui des Internes prenant en compte leur prise en charge médicale».

Autre motif, la gestion qu’il considère comme «désastreuse des ressources humaines par le ministre de la Santé qui est en passe de faire des nominations clientélistes de jeunes novices aux postes de responsabilité les plus importants du Ministère de la Santé et de l’Action Sociale, des mutations arbitraires et de l’absence de compétition aux postes, la règle ». Et d’ajouter : «la récente nomination d’un directeur des ressources humaines sans expérience ni qualification en est le dernier exemple le plus édifiant sans oublier les nominations à Dakar de médecins-chefs de district à leur premier poste, les mutations abusives des médecins-chefs de district de Saint-Louis et Richard Toll»