Guy Marius Sagna est fou…Il veut répandre le virus de la covid-19

Guy Marius Sagna est-il inconscient au point de vouloir jouer avec la vie des Sénégalais en pleine période de pandémie ? Ses actes mettent en exergue l’irresponsabilité d’un homme qui prétend enseigner le civisme et la bonne gouvernance.

Guy Marius arrêté puis relâché

Les arrestations sont devenues une habitude chez Guy Marius Sagna. Le leader de Frapp-France Dégage et membre de la plateforme « Aar Li Nu Bokk » s’est fait coffrer, de nouveau, ce lundi devant la préfecture de Dakar.

Selon les informations, il était venu déposer une note d’information pour une marche, le vendredi prochain. Quid du motif de son arrestation ? Il lui est reproché les délits suivants : attroupement sur la voie publique et rassemblement non autorisé. Conduit au Commissariat central pour interrogation il a été relâché.

Mais l’activiste commence à se perdre dans son combat…

En cette période de pandémie, où toute rassemblement est interdit pour freiner la propagation du virus, Guy Marius Sagna défie les autorités. En effet, l’idée de déposer une information de marche en cette période de covid-19, est vraiment incohérente avec la situation actuelle.
Rassembler des milliers de personnes, dans ce contexte de pandémie est un véritable « suicide collectif ».

Comment respecté une distanciation physique dans une marche ? Comment s’assurer que personne n’est porteur du virus ? L’idée d’une marche en plein coronavirus est juste stupide !

Guy Marius Sagna et Cie doivent en être conscient. On ne peut pas vouloir une chose et contraire.
Avec l’assouplissement des mesures et la réouverture des frontières, les cas communautaires ne font qu’augmenter de jour en jour. Et si Guy et Cie maintiennent cette marche, l’irréparable risque de se produire. Une manifestation n’est pas le seul moyen de se faire entendre. S’ils veulent montrer leur mécontentement, ils ont des voies et moyens moins risqués pour le faire.
L’heure grave et il n’y a qu’ensemble que nous pourrons chasser la covid-19 hors du Sénégal.

Aliou Niakaar Ngom pour xibaaru.sn