Ibrahima Sène explique pourquoi le Sénégal est considéré comme un pays non démocratique

Ibrahima Sène du Parti de l'indépendance et du travail (PIT)
Pourquoi le Sénégal est -il, depuis 2000 considéré comme un pays non démocratique?…Par Ibrahima Sène
Le déclassement du Sénégal, de pays  » vitrine de la Démocratie en Afrique de l’Ouest », en pays  » mi démocratique » subitement en 2020, n’ a t ‘il pas été un prétexte pour briser cette  » vitrine » à temps, pour préparer l’opinion à l’assaut du 3 au 8 mars 2021 contre l’ Etat du Sénégal, par la coalition de  » Y en a marre et de Sonko, qui est proche des IBDADU?
Dans tous les pays du monde où les forces  » pro démocratie » constituées d’activistes issus de la société civile, ont organisé de puissants mouvements sociaux pour déstabiliser l’Etat, c’est toujours au nom de la  » Défense de la Démocratie »!
Le Sénégal a donc bel et bien échappé à un véritable projet de déstabilisation par une coalition  » orange- islamiste », comme celle qui a emporté Ben Aly en Tunisie, et Mubarak en Egypte, par le biais de  » coalition pro démocratie – Frères musulmans »!
Cette hypothèse est confortée par l’interview que l’ancien ambassadeur de France au Sénégal, encore en activité au Ministère des Affaires Etrangères de France, Jean Christophe Ruffin,a donnée à Walf TV, où il a adoubé Ousmane Sonko sans y mettre les gans, alors que ce sont les intérêts visibles de la France que sont Auchan et Total, qui ont été les principales cibles des ‘ insurgés »!
De puis quand une autorité française applaudit- elle un leader dont l’appel à la  » résistance et à la révolution » a fait des entreprises françaises les principales victimes?
Il ne devrait donc plus y avoir de doute que notre pays est menacé, non pas principalement par le djihadisme, que les grandes puissances occidentales n’ont eu de cesse de nous agiter au visage.
Mais cette menace viendrait de l’instrumentalisation des « forces  » pro démocratie » dans lutte des grandes puissances occidentales, contre les intérêts en Afrique qu’affichent, notamment au Sénégal, la Chine, la Turque, l’Iran et la Russie.
La souveraineté de notre peuple, nos acquis démocratiques, la stabilité de notre Etat et sa nature laïque, sont ainsi fortement en danger à cause de l’existence de notre pétrole et gaz, le leadership du Président Macky Sall qu’il assume, au nom de ses paires, dans le renforcement de la coopération entre la Chine et l’Afrique , et son opposition formelle et catégorique à légiférer en faveur des LGBT.
En ces moments difficile, notre pays et notre peuple ont besoin du réflexe patriotique et citoyen légendaire de ses forces vives, pour se rassembler à l’appel du Président Macky Sall.
Ibrahima SENE PIT SENEGAL
Dakar le 22 mas 2021
laissez un commentaire