Ultimate magazine theme for WordPress.

Journée mondiale du réfugié : le message de Pierrette Herzberger-Fofana

DEVE Committee
0

La Journée mondiale du réfugié est une journée internationale instituée par les Nations Unies pour rendre hommage aux réfugiés dans le monde entier.

Elle a été célébrée pour la première fois au niveau mondial le 20 juin 2001, pour commémorer le 50e anniversaire de la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés. Elle était initialement connue sous le nom de «Journée africaine des réfugiés», avant que l’Assemblée générale des Nations Unies ne la déclare officiellement journée internationale en décembre 2000. En effet les réfugiés viennent des quatre coins de la planète.

Chaque année le 20 juin, la journée magnifie la force et le courage des personnes qui ont été contraintes de fuir leur pays d’origine pour échapper à un conflit, à la guerre ou à la persécution.

Selon l’’ONU près de 100 millions de personnes dans le monde fuient leur pays. Les cinq pays qui comptent le plus grand nombre de réfugiés sont la Syrie, le Vénézuela l’Afghanistan, le Soudan du Sud et le Myanmar et depuis février 2022 l’Ukraine.

Les cinq plus grands pays d’accueil, avant la guerre en Ukraine sont l’Allemagne, la Turquie, la Colombie, le Pakistan, l’Ouganda et après l’agression russe de février 2022 La Pologne, la Moldavie et la Roumanie.

«La journée mondiale des réfugiés est pour nous tous l’occasion de réfléchir comment pouvons- nous contribuer à bâtir un monde plus humain, plus inclusive et où la solidarité n’est pas un vain slogan mais se concrétise par des actions qui ont pour but l’épanouissement des réfugiés dans les pays d’accueil ».

La pandémie nous a tous mis à rude épreuve mais c’est aussi une occasion de faire preuve de compréhension à l’égard de la situation difficile que connaissent les réfugiés et de souligner leur capacité à résister aux épreuves et à reconstruire leur vie dans un environnement différent de leur pays d’origine. Certes des violences, des inégalités, des discriminations liées au genre ont lieu dans les camps de réfugiés. L’inactivité pousse au désespoir. C’est pourquoi, il est important de protéger et de chercher à améliorer la vie des réfugiés chaque jour. La Journée mondiale du réfugié contribue à attirer l’attention du monde entier sur le sort des personnes qui fuient les conflits ou les persécutions et qui se heurte à un mur ‘incompréhension.

Au moment où nous allons célébrer la Journée mondiale des réfugiés, nous déplorons l’attitude de la Grande-Bretagne qui a voulu organiser des vols d’expulsion vers le Rwanda de réfugiés. La rhétorique dominante est la suivante: dissuader, rendre la fuite inintéressante, couper les routes de fuite, ne pas laisser les fugitifs arriver où ils le souhaitent. C’est une rhétorique bien connue. Dans le même temps, l’Europe montre actuellement, et continue de montrer, un visage impressionnant de solidarité. Pour les personnes qui fuient la guerre d’agression russe en Ukraine, on fait tout pour leur offrir des perspectives et un avenir prometteur. En tant que communauté mondiale, nous devons veiller à ce que les personnes qui fuient leur pays soient perçues et accueillies dans leur identité en tant qu’êtres humains.

La politique de visas humanitaires devrait être celle de la main tendue et doit s’opposer à la politique de la «tolérance zéro de réfugiés» comme le préconise certains membres de l’Union européenne, qui font ainsi un clin-d’œil au mouvement populistes de l’extrême droite.

La Journée mondiale des réfugiés devrait être une journée où l’on célèbre les talents et des compétences de chacun, qu’il s’agisse de migrants ou de réfugiés, indépendamment de leur couleur de peau, de leur nationalité , de leur religion ou de leur orientation sexuelle. Lorsque nous nous concentrons sur les talents et les compétences de chacun, nous contribuons à bâtir une société, plus inclusive, plus humaine et diverse.

En cette journée mémorable nous avons une pensée particulière pour tous les bénévoles, les organisations humanitaires, la Diaspora d’Europe qui sacrifient de leur temps, ceci depuis des années. Ils donnent à l’émigration un visage plus humain. Qu’ils trouvent à travers ces lignes l’expression de nos remerciements pour leur engagement

 

Dr. Pierrette Herzberger-Fofana

Députée au parlement européen.

1ere Vice-Présidente de la Commission „Développement“

Vice-Présidente de l’Assemblée paritaire UE-ACP (Afrique, Caraïbes Pacifique)

Co-Présidente de l’Intergroupe parlementaire «Anti-Racisme et Diversité» (ARDI)

 

laissez un commentaire