Ultimate magazine theme for WordPress.

La Croix-Rouge facilite le transfert en Gambie des sept soldats libérés

L'armée Sénégalaise avance sur les bases rebelles du MFDC dans la forêt de casamance
0

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a facilité le transfert des sept soldats sénégalais de la mission de la CEDEAO en Gambie (MICEGA/ECOMIG) détenus par le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC). Le CICR a offert ses services en tant qu’acteur humanitaire neutre et impartial pour transporter les personnes libérées.

Détenus depuis le 24 janvier 2022, ces soldats de la MICEGA/ECOMIG ont été remis à la CEDEAO en présence d’un représentant de la Communauté de Sant’Egidio, avec la participation et le soutien du CICR. « Nous sommes très heureux d’avoir pu faciliter cette opération, qui permet de réunir sept personnes avec leurs familles. Au cours de la période de détention, nos équipes ont visité ces soldats et ont assuré l’échange de nouvelles avec leurs familles. Elles ont aussi apporté de manière ponctuelle une aide médicale. » a déclaré Valentina Bernasconi, cheffe de la délégation régionale du CICR à Dakar.

Le CICR n’est pas impliqué dans les conditions de libération. Les modalités du transfert ont été décidées par les parties concernées. Sa préoccupation était de soutenir une solution bénéfique aux différentes parties afin que les personnes capturées puissent retrouver assez rapidement leurs familles.

Le CICR est présent au Sénégal depuis 1991 à travers une Délégation régionale qui couvre aussi le Cabo Verde, la Gambie et la Guinée-Bissau. Il apporte protection et assistance aux victimes de conflits armés et autres situations de violence.  Outre la diplomatie humanitaire qui est une composante essentielle de son identité, la Délégation régionale du CICR met en œuvre des programmes spécifiques pour répondre aux défis humanitaires de la région, conformément à son mandat. Certaines de ces activités sont menées en étroite coopération avec les Sociétés Nationales de la Croix-Rouge des pays couverts. Par ailleurs, le CICR fait la promotion des principes humanitaires et du droit international humanitaire (DIH) auprès des porteurs d’armes.

 

laissez un commentaire