Las d’attendre…Wade reprend la route de l’opposition

Alliance scellée avec Nio Lank, Nio Bagne : Me Abdoulaye Wade veut souffler le chaud et le froid

Avec Me Abdoulaye Wade, il faut s’attendre à tout. Il s’est toujours décrit lui-même, comme étant un « homme nuancé ». C’est tout l’homme politique, Me Abdoulaye Wade. Il sait souffler en même temps le chaud et le froid. L’ancien Président de la République, leader du Parti démocratique sénégalais (PDS) soutient le mouvement Nio Lank, Nio Bagne dans son combat contre la hausse des prix de l’électricité et qui réclame en même temps la libération de l’activiste Guy Marius Sagna et ses compagnons détenus.

Alors que ce mouvement se bat depuis plusieurs semaines contre cette hausse des prix de l’électricité, Me Abdoulaye Wade qui s’est toujours gardé de soutenir leur combat, s’est mis tout d’un seul coup à recevoir les opposants les plus radicaux au régime du Président Macky Sall. Le voilà qui apporte maintenant son soutien au mouvement Nio Lank, Nio Bagne dans son combat contre la hausse des prix de l’électricité, et pour la libération de Guy Marius Sagna et consorts. Mille cornues alambiquées, qu’est-ce qui s’est réellement passé pour que Me Abdoulaye Wade se radicalise à nouveau contre le régime du Président Macky Sall, alors que tout le monde présageait que la réconciliation était définitivement scellée entre lui et ce dernier, après leurs retrouvailles lors de l’inauguration de la grande mosquée Massalikoul Jinan, suivies de leur rencontre au Palais de la République.

Bourde au Comité des Droits de l’Homme de l’ONU

Il semble que depuis, beaucoup d’eau, beaucoup d’ancres ont coulé sous le pont. Il y a eu entre temps en effet, ce que l’on peut qualifier l’épisode du Comité des Droits de l’Homme de l’ONU à Genève, durant lequel, la délégation sénégalaise a accepté de se plier aux exigences de cette instance en reconnaissant que les droits de Karim Wade doivent être rétablis. Reconnaissant du coup que le jugement ainsi que la condamnation de Karim Wade par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) étaient tout simplement illégaux.

Evidemment, la délégation sénégalaise avait été très rapidement désavouée par l’Etat, et le Président de la République, Macky Sall avait vite fait de limoger les principaux responsables d’un tel impair. Ce qui n’a été guère rassurant pour Me Abdoulaye Wade dont l’unique combat et l’objectif qu’il a en ce moment, c’est que la justice abandonne toutes poursuites à l’endroit de son fils Karim Wade. Face à la donne, Me Abdoulaye Wade comprend que le pouvoir de Macky Sall, malgré leurs retrouvailles, ne semble pas prêt à lâcher du lest sur le dossier de son fils Karim Wade. Voilà pourquoi, il se radicalise à nouveau. D’ailleurs, ceci veut tout dire à travers les indications de Me Abdoulaye Wade, lorsqu’il prodigue à l’endroit de Nio Lank, Nio bagne que le combat doit aller au-delà de la revendication contre la hausse des prix de l’électricité, et pour a libération de Guy Marius Sagna et compagnie. Me Abdoulaye Wade compte bien se servir de ce mouvement qui compte de plus en plus d’adhésions, pour que soit intégré dans sa plateforme revendicative, la réhabilitation de son fils Karim Wade.

La rédaction de Xibaaru