Ultimate magazine theme for WordPress.

Le projet de Barth pour liquider Sonko…avec la complicité de

0

Comment Barth a endormi Khalifa pour pouvoir liquider Sonko

La coalition Yewwi Askan Wi (YAW) est en train de laisser ses marques dans le landerneau politique.  Cette coalition de circonstance a réussi à se hisser au sommet de l’opposition. Elle a même réussi à pousser les sénégalais à financer leur campagne en vue des prochaines élections locales du 23 janvier 2022. Mais les leaders au sein de cette coalition sont loin de vouloir régler les problèmes des sénégalais. Ils se sont réunis pour maximiser leur chance de déboulonner Macky Sall et gérer leurs propres intérêts. Malheureusement, le choc des ambitions est trop grand au sein de YAW et cela fera de sortir ce qu’il y a de pire chez eux.

La politique sénégalaise est minée par les combines et les coups bas. Au sein de Yewwi Askan Wi (YAW) chacun est en train de manœuvrer dans le silence pour pouvoir donner le coup de grâce à son prochain. Mais malheureusement pour ces personnes, leurs ambitions démesurées ne peuvent pas passer sous les radars de Xibaaru. Et c’est Barthélemy Dias qui tirera le maximum d’avantages de ce compagnonnage. Le maire de Mermoz Sacré-Cœur a réussi à doubler Khalifa Sall pour pouvoir achever Ousmane Sonko…bien plus tard.

Toutes les personnes qui pensent que Khalifa Sall est dans la coalition Yewwi Askan Wi pour les beaux yeux du leader de Pastef doivent déchanter. L’ancien maire Dakar est dans cette coalition grâce à Barthélemy Dias, le jeune qui a maintenu Taxawu Sénégal debout au moment où Khaf était en prison. Cette redevabilité de Khalifa est un atout important pour Dias-fils. D’ailleurs la position de Khalifa, lors de son bras de fer avec Soham Wardini, le prouve à suffisance. Sans sourciller, il a soutenu la candidature de son protégé laissant, ainsi, tomber celle qui a gardé la mairie de la capitale sénégalaise.

Mais en agissant ainsi, Barthélemy Dias cache son jeu aux membres de cette coalition. Si Barth venait à réussir la prouesse d’être maire de Dakar, il deviendrait de facto, le principal opposant de Sonko pour 2024. Leur coalition « incestueuse » ne pourra pas tenir jusqu’à la présidentielle. Et le retrait de Macky Sall de la course, mettra le maire Mermoz Sacré-Cœur devant le leader de Pastef. Leur duel sera inévitable, car le patriote en chef n’est toujours pas encore fixé sur son sort dans l’affaire « Sweet Beauty ». Ce procès, une épée de Damoclès sur la tête de Sonko. Alors Barth attend le bon moment pour lâcher son « ami ».

Ce n’est pas un hasard si Barth a enrôlé Taxawu au sein de Yewwi. Ces deux leaders politiques ont le même profil de souteneurs. Grace à leur rapprochement et les prochaines élections locales, le fils de Jean Paul Dias pourra se mesurer à Sonko sans risquer de devenir un Bougane Gueye Dany bis. Il a réussi à écarter le parti de Sonko de la course pour la mairie de Dakar sans tambour ni trompette. Il ne lui reste plus qu’à finir le travail en 2024. Chose qu’il fera le moment venu et Khalifa sera obligé de lui apporter son aide au grand dam du patriote en chef.

Ousmane Sonko s’isole de jour en jour. Ces positions et ses dérives verbales l’éloignent de plus en plus des sénégalais. Une chose qu’il a bien compris. D’ailleurs depuis les évènements du mois de mars, il ne cesse de chercher des voies et moyens pour se refaire une santé politique. Mais son adhésion à Yewwi est un piège mortel pour lui. Barthélemy Dias qui se rapproche davantage de ces partisans, va utiliser Khalifa Sall pour l’anéantir.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire