Le PS et l’AFP baissent les bras : Macky Sall seul face à l’opposition

Où se trouvent les principaux alliés du Chef de l’Etat Macky Sall au sein de la mouvance présidentielle ? Le Président de la République est constamment attaqué de toutes parts, mais malheureusement, rares sont-ils à se mettre à le défendre. L’on se demande ce que lui apporte son alliance avec certains partis ? Ni le Parti socialiste (PS), ni l’Alliance des forces de progrès (AFP) pour défendre le Président Macky Sall des coups qu’il reçoit de l’opposition.

Moustapha Niasse ainsi que les autres membres de son parti se portent aphones ou ne réagissent que timidement face à certains évènements. Quant au PS, plongé dans une léthargie profonde depuis le décès de feu Ousmane Tanor Dieng, l’on ne voit que Serigne Mbaye Thiam à se mettre parfois au front. Seulement, ce dernier à chaque fois qu’il le fait, c’est plus pour se défendre et chercher ainsi à assurer sa survie ou son maintien dans le gouvernement.

Aminata Mbengue Ndiaye, devenue secrétaire générale par intérim du PS, est devenue silencieuse. Depuis qu’elle a reçu son gros fromage en se faisant installer à la tête du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), malgré les fonds politiques mis à sa disposition, Aminata Mbengue Ndiaye se terre. On ne l’entend jamais élever la voix pour défendre le Président Macky Sall.

Il en est de même pour Moustapha Niasse, le leader de l’AFP, lui aussi bien servi pourtant par le Chef de l’Etat. Son parti, l’AFP peine à se montrer au front pour ne serait-ce que prendre la défense du Président de la République Macky Sall laissé seul face à l’opposition et aux activistes. Deuxième personnalité de la République, Moustapha Niasse est plus aux abonnés absents.

Lâché par ses principaux alliés qui ont préféré baisser les bras, Macky Sall ne peut compter sur son parti, l’Alliance pour la République (APR) où l’on se met à s’entredéchirer. Ceux que l’on appelle les faucons dans ce parti, préfèrent mieux dérouler des complots contre des ministres de leur bord que de défendre le Chef de l’Etat dans certains dossiers.

La rédaction de Xibaaru