Ultimate magazine theme for WordPress.

Les directives d’Amadou Ba pour une année scolaire apaisée

0

C’est l’ère des directives. Après le Conseil présidentiel sur la cherté de la vie, il s’est tenu hier un Conseil interministériel sur la rentrée des classes, lors duquel Amadou Ba a formulé une vingtaine de directives et recommandations pour lever tous les obstacles pouvant anéantir les conditions d’une bonne année scolaire. Il a demandé le renforcement du dialogue social, de la concertation avec tous les acteurs et le suivi de la mise en œuvre des accords avec les syndicats d’enseignants. Pour le Premier ministre, il faut finaliser la révision des curricula du préscolaire, de l’élémentaire, du moyen et du secondaire général, la mise en œuvre d’un dispositif de résorption du déficit des tables-bancs et des mobiliers scolaires, l’achèvement des constructions scolaires, l’adoption d’un grand projet spécial de réhabilitation, de construction et d’équipement d’infrastructures selon un modèle architectural durable intégrant les changements climatiques et la transition écologique, l’augmentation des moyens pour répondre aux besoins des établissements…

Selon Le Quotidien, Amadou Ba a aussi demandé l’adoption des dispositions nécessaires pour l’orientation de 30% des élèves issus du cycle fondamental dans la formation professionnelle, le renforcement de la promotion de l’enseignement des mathématiques, des sciences et des technologies, l’intégration de l’éducation aux valeurs positives de la société dans la formation des élèves et du personnel de l’éducation.

Dans ses recommandations, Amadou Ba a plaidé la mise en œuvre du Plan de renforcement des capacités permettant le développement professionnel des personnels enseignants et administratifs, la disponibilité du personnel à tous les niveaux et la poursuite de la dotation des élèves et des enseignants, de manuels scolaires et de guides pédagogiques conformes à l’approche par les compétences et la poursuite de l’expérimentation de l’utilisation des langues nationales à l’école.

Pour satisfaire les doléances des enseignants, Amadou Ba a exhorté le ministre des Finances à accélérer la mobilisation des contreparties financières de l’Etat dans la mise en œuvre des projets, le transfert des budgets de fonctionnement destinés aux écoles et établissements, la mise à disposition des fonds de dotation et de concours aux collectivités territoriales pour une prise en charge correcte des compétences en éducation. Sans oublier la livraison dans les meilleurs délais, des tenues scolaires. «J’invite tous les acteurs et partenaires de l’éducation à mettre en synergie leurs efforts pour relever tous les défis du système éducatif», demande le Pm.

laissez un commentaire