Ultimate magazine theme for WordPress.

Les Juristes Africains demandent aux militaires de respecter les règles de transition

Pr Pape Ogo Seck, président de l'Association des juristes africains (AJA)
0

L’Association des juristes africains (AJA),

-fidèle  à sa mission de  promotion  de l’Etat de droit en Afrique ; 

-soucieuse  du maintien de  la paix, de la souveraineté et de la cohésion sociale au sein des Etats africains, indispensables à la mise en œuvre des actions de développement au profit des populations ;

Tient à rappeler solennellement,

-d’une part, le respect de la Constitution, des lois électorales  ainsi que des principes fondamentaux de l’ Etat de droit,  notamment, le respect de la souveraineté et l’autodétermination des peuples ;

-et d’autre part la nécessité de l’organisation d’élections libres et transparentes sous le contrôle de la communauté internationale notamment de la CEDEAO  et de Union Africaine.

L’Association des juristes Africains,

-Regrette la situation  en cours en Guinée qui a connu  plusieurs tentatives de  coups d’Etat  et  demande aux nouvelles autorités de respecter les règles de transition politique pour aboutir à une transition démocratique.
 
-Demande au nouveau Comité national de rassemblement et de développement  d’assurer la sécurité des Guinéens, de préparer des reformes  institutionnelles adaptées  et d’éviter  les troubles.

L’Association des Juristes Africains:

Demande aux  pays africains d’étudier ces nouvelles tendances a la  « déconstitutionnalisation » des Etats  dans la sous-région. pour non seulement respecter et faire respecter les droits  civils  et politiques,  ainsi que ceux des populations souvent menacées par la crise persistante qui menace aujourd’hui  la stabilité te l ‘Etat-Nation un peu partout  en Afrique  et dans le reste du monde et enfin d’assurer la bonne gouvernance  et le fonctionnement normal des institutions républicaines , en particulier de la Justice qui est la « pierre d’attente des citoyens» .

L’Association des Juristes Africains reste quand même  vigilante quant au processus militaire en cours en Guinée.

Fait à Dakar le  06  SEPTEMBRE 2021

Le bureau international

laissez un commentaire