Ultimate magazine theme for WordPress.

Les politiciens les plus malchanceux en 2021…ils sont maudits

0

Encore une année qui touche à sa fin, avec son lot d’événements politiques. Des événements qui ont marqué les sénégalais. Pendant cette période, tout le monde se lance dans des rétrospectives qui passent en revue l’actualité. Mais la plupart du temps les confrères s’arrêtent juste sur la partie visible de l’iceberg. La rédaction de Xibaaru a décidé de pousser le bouchon plus loin. Après les ministres catastrophes qui ont marqués l’année 2021, c’est au tour des politiciens les plus malchanceux d’être dévoilés.

Avec l’approche des élections locales du 23 janvier 2022, tout le monde sait que l’arène politique est en ébullition. Dans cette course pour la conquête des départements et communes, beaucoup de candidats se sont distingués. Mais il y a aussi de nombreux leaders politiques qui ont connu un flop. Certains sont poussés vers la sortie par les jeunes et les autres doivent encore faire des efforts pour laisser leurs empreintes sur le cœur des sénégalais.

Malick Gakou…avec son « Petit Parti »

Malick Gakou est l’un des plus grands perdants dans la politique sénégalaise. Son Grand Parti n’est qu’un tonneau vide. Sa notoriété politique ne dépasse pas Guédiawaye. Cela, il doit au Guédiawaye FC qu’il a eu à diriger entre 1999 et 2011. Et son passage au ministère des sports sous le gouvernement d’Abdoul Mbaye. Au sein de l’opposition, beaucoup le perçoive comme une taupe qui pourrait les trahir à tout moment.

Malick Gakou n’est candidat à rien du tout. Depuis que sa candidature a été rejetée lors de la présidentielle de 2019, il s’appuie sur l’opposition pour ne pas sombrer dans l’oubli. Même au sein de la coalition Yewwi Askan Wi il ne représente pas grand-chose.  La preuve pour la mairie de Guédiawaye, c’est la candidature d’Ahmed Haïdara qui a été mise en avant et retenue. Comme un bon petit soldat, il se contente de suivre la cadence qu’on lui impose.

Karim Wade…le fuyard

Mais il n’est pas le seul dans cette liste des politiciens « maudits ». Karim Wade occupe la seconde place dans ce classement. Même s’il est devenu un traître aux yeux des Sénégalais, il n’en demeure pas moins que beaucoup de libéraux lui vouent toujours une grande loyauté. Mais Wade-fils semble ne pas connaître son potentiel. Au lieu de venir au Sénégal pour se battre pour ses droits, il se la coule douce au Qatar.

Son nom ne figure dans aucune coalition en vue des élections de janvier 2022. Pour ne pas faire perdre la face au mythique Parti Démocratique Sénégalais (PDS), c’est son cousin, Doudou Wade, qu’il a envoyé pour réparer les pots cassés. Une fuite en avant qui a prouvé aux Sénégalais que Karim n’est pas prêt à se mouiller le maillot pour eux, seule sa personne l’intéresse.

Bougane…le PDG noyé par le fisc

Bougane Gueye Dany était devenu un adversaire redoutable pour Macky Sall. Avec ses opérations « Tiib Tank » il avait réussi à contrer les projets de Macky à l’intérieur du pays. Mais les problèmes de la Sen Tv avec le fisc ont fait chuter le PDG du groupe D-Média. Cette descente aux enfers a ralenti ses ardeurs laissant la place à Ousmane Sonko.

La nature a horreur du vide, et qu’elle exige que tout espace soit rempli de quelque chose. Le même principe est observé avec la chute de Bougane. Le long silence dans lequel il était entré l’a conduit à faire de Sonko le maitre incontesté de l’opposition. D’ailleurs même dans les sondages, le leader du mouvement Gueum Sa Bopp ne cesse de chuter.

Abdoul Mbaye…le dinosaure perdu

Après la fuite en avant d’Idrissa Seck, Abdoul Mbaye pouvait être le maillon fort de l’opposition. Mais le leader de l’Alliance pour la Citoyenneté et la Travail (ACT) préfère s’opposer de la manière la plus simple, à travers les réseaux sociaux. En 2021 personne n’a vue l’ancien Premier ministre descendre sur le terrain pour dire non à Macky Sall ou porter des combats citoyens. Les rares réactions qu’il fait ces grâce à Facebook et Twitter.

2021 a révélé ce que tout n’était pas rose chez nos hommes politiques. Après les ministres catastrophes du gouvernement et les politiciens les plus malchanceux, la rédaction de Xibaaru reviendra sur les plus gros scandales qui ont marqué cette année.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire