Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales…Les erreurs qui risquent de couter cher à Macky

Le président de la république du Sénégal, Macky Sall
0

Les partis politiques se préparent aux prochaines élections locales prévues en janvier 2022. L’opposition est en train de manœuvrer pour avoir le maximum de représentants municipaux, au moment où le pouvoir en place multiplie les manœuvres pour contrecarrer ses adversaires. Mais leurs plans risquent d’échouer. Les ministres catastrophes qu’il y a au sein du gouvernement seront de véritables handicaps pour Macky. Les candidatures controversées au sein de la mouvance présidentielle et l’ébullition du front sociale, notée ces derniers jours, pourraient couter cher au chef de l’Etat.

Macky Sall marche en terrain miné. Le chef de l’Etat et son parti se préparent à conquérir lors des locales, les mairies des grandes villes, au moment où la gestion de ses ministres et certains de ses édiles sont de plus en plus contestées. Au moment où les signaux sont rouges dans beaucoup de secteurs. Les inondations continuent de dicter leur loi alors que des milliards y ont été injectés en vain. Les prix des denrées alimentaires flambent sur les marchés. Le manque de transparence dans la gestion de la pandémie de Covid-19 ne convainc pas tout le monde…Et ce cocktail explosif risque d’exploser sur le locataire du Palais.

Face à ses problèmes, il sera difficile au président de la République et patron de l’APR, au vu du contexte social de remporter une victoire aux locales sans y laisser des plumes. Du côté de la banlieue, on est très remonté contre lui et son gouvernement après les promesses faites à Keur Massar le 17 septembre 2020, où il annonçait un plan anti inondation de 30 milliards. Mais malheureusement jusqu’à présent ses milliards n’arrivent pas à arrêter les eaux dévastatrices.

Dans les boutiques certains produits sont absents des rayons. Et les rares qui en disposent le vendent à des prix plus qu’exorbitants. Le Gouvernement, interpellé sur la situation actuelle, a montré toute son incapacité à gérer la question. Et cela a mis les consommateurs dans une colère noire au moment où l’économie est contaminée par la pandémie de Covid-19. Macky doit faire attention au syndrome Wade de 2012.

A l’époque, des manifestations étaient notées un peu partout sur le territoire national pour dire non à la hausse des prix de l’électricité. Sauf que pour Macky Sall, les causes sont ailleurs. Cherté de la vie, problèmes d’emploi des jeunes et récemment le débat sur la délivrance des certificats de résidence dans certaines localités. Des bombes qui risquent de tomber sur le commandant en chef pour 2022.

Et le Président doit aussi faire face à un problème au sein de son parti. En effet, depuis que la date des élections a été fixée, tout le monde dans le parti veut être candidat alors que le patron de Benno Bokk Yakaar (BBY) avait préconisé l’unité. Macky Sall qui appréhende un probable danger qui guette la coalition, tente par tous les moyens de ramener dans les rangs certains de ces candidats autoproclamés.

Tous les signaux sont rouges pour Macky Sall avant les locales. L’incompétence de certains de ses ministres et les problèmes sociaux que rencontrent les sénégalais risquent de lui être préjudiciables pour 2022. Ce parce que, beaucoup de mairies risquent en effet de tomber entre les mains de l’opposition.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire