L’opposition se reconstruit…Wade avec Pape Diop, Idy avec Gakou

Face au régime de Macky Sall ; De nouveaux cadres unitaires de l’opposition en gestation

Déboussolée, perdant de plus en plus du terrain avec la société civile qui prend l’initiative et porte les revendications du peuple, l’opposition peine à se trouver la voie. Elle se cherche. Les coalitions qui avaient été mises en place par des partis de l’opposition sont plongées dans la léthargie. Le Parti démocratique sénégalais (PDS), membre fondateur du Front national de résistance (FNR) a claqué la porte de ce cadre. Une nouvelle alliance entre le PDS et Bokk Gis Gis est en train de se dessiner. D’autres partis de l’opposition vont les rejoindre pour la mise en place d’un nouveau cadre unitaire dont Me Abdoulaye Wade pourra se servir et lancer le combat pour la réhabilitation de son fils, Karim Wade.

Qu’en sera-t-il des autres partis de l’opposition qui n’accepteront pas de suivre le PDS dans cette nouvelle aventure ? Le leader du Grand parti, Malick Gakou en tournée, a tracé la voie. Malick Gakou s’est-il rendu compte qu’il faut un autre cadre unitaire de l’opposition avec un mode de fonctionnement différent cette fois pour se mettre en face du front en gestation que vont installer le PDS, Bokk Gis Gis et d’autres partis alliés ?

En tout cas, Malick Gakou a annoncé dans les prochains mois, une grande alliance de l’opposition capable de jouer un rôle prépondérant dans les prochaines élections. Il cherche à couper ainsi l’herbe des pieds de Me Abdoulaye Wade et de Pape Diop. « Nous avons notre place dans l’échiquier et elle a été largement prouvée par la trajectoire et l’histoire de nos formations politiques », déclare Malick Gakou. A Thiès, il a fait des clins d’œil à Idrissa Seck, Me Madické Niang, Hadjibou Soumaré et Issa Sall.

Malick Gakou ne va cependant pas s’en limiter là. Il va chercher de toutes ses forces à convaincre les Mamadou Diop Decroix, Oumar Sarr, Khalifa Sall… à rejoindre cette grande alliance de l’opposition dont il parle. Ce qui ne sera difficile. Il n’y aura que, Ousmane Sonko à poursuivre son isolement du reste de l’opposition.

La rédaction de Xibaaru