Ça chauffe sur Macky….Covid-19, Casamance, Cours et Construction

Macky Sall seul sur plusieurs fronts contre les 4C : Guerre contre la Covid-19, recrudescence de la violence en Casamance, la reprise des Cours à polémiques et les Constructions sauvages sur le littoral…

Macky Sall affronte plusieurs fronts. Depuis le début du mois de mars de cette année 2020, le Sénégal est engagé dans une guerre qu’il n’avait eu à faire face auparavant. La pandémie de la covid-19 ne cesse de faire des ravages partout dans le monde entier. Le Sénégal est face à un virus dangereux, invisible qui ne cesse de franchir les barrières une à une, pour mieux se répandre.

Vaincre définitivement l’ennemi, voilà une tâche des plus ardues qui attend le Chef de l’Etat Macky Sall bien seul, dans son combat. Parce que le Chef de l’Etat est lâché de plus en plus. Le consensus qui s’était manifesté autour du Chef de l’Etat, au début de l’apparition de la pandémie avec les mesures fortes qu’il avait prises pour mener la guerre contre elle, a volé en éclats.

Le chef de l’Etat n’est plus épargné par les coups de boutoirs de ses adversaires politiques, au moment dans son propre camp, on se livre à toutes sortes de guéguerre. Non seulement, il lui faut se mettre au front et poursuivre la guerre contre la covid-19, le Chef de l’Etat n’est pas ces derniers temps par les associations de défense du littoral. Depuis qu’il a été révélé comment le littoral est en train d’être dépecé en mille morceaux, et partagé au profit de dignitaires.

Les syndicats d’enseignants se montrent toujours actifs. Surtout avec la décision des autorités de reprendre les enseignements à partir du 25 juin prochain au niveau des classes en examen. Une décision qui n’agrée les enseignants, car estimant qu’elle n’a pas fait l’objet d’aucune concertation. Comme pour ne faciliter guère les choses, l’accalmie est interrompue en Casamance. Après que des véhicules de l’armée ont sauté sur des mines, celle-ci a repris ses opérations de ratissage des zones contrôlés par des combattants du Mouvement des Forces démocratiques de la Casamance (MFDC). D’où l’escalade notée ces derniers jours sur le terrain.

Voilà, plusieurs fronts que le Chef de l’Etat, Macky Sall se retrouve bien seul à affronter. Tout dépendra maintenant des mesures qu’il prendra pour corriger toute cette situation qui montre que le Sénégal est toujours sous des menaces.

La rédaction de Xibaaru