Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky dort et ronfle en attendant…les législatives

1

Le président de la république, Macky Sall, est un lion qui dort. Et il aime le crier à l’encontre de ses adversaires. « On ne réveille pas un lion qui dort au risque d’être brutalisé ».  C’est en ces termes que le président de la République, Macky Sall a répondu à ses détracteurs et adversaires politiques le samedi 23 juillet 2016 lors de l’inauguration de l’échangeur de l’émergence. Et depuis lors Macky dort sur ses lauriers et enchaînent les victoires. Mais cette fois-ci les donnes ont changé.

Le Lion qui dormait en 2016 avait gagné le référendum. Ce même Lion ne s’est pas réveillé lors des législatives de 2017 qu’il a remporté avec 125 sièges sur 165. En 2019, le Lion s’est même permis de ronfler lors de la présidentielle qu’il a gagné au 1er tour raflant 58,27% des suffrages. Toutes ces victoires de Macky-le-dormeur étaient possibles grâce à l’engagement et à la soif de gagne de l’entourage du Lion. Ce dernier savait qu’il pouvait compter sur des fidèles et loyaux collaborateurs qui portaient son combat…

Ils se nomment Mimi Touré, Mahammed Boun Abdallah Dionne, Aly Ngouille Ndiaye, Amadou Ba, Mouhamadou Makhtar Cissé, Omar Youm, Moustapha Cissé Lô, Moustapha Diakhaté, Feu Ousmane Tanor Dieng, feu Alioune Badara Cissé, Abdou Karim Fofana, Mary Teuw Niane, Papa Abdoulaye Seck, Maïmouna Ndoye Seck, Mbagnick Ndiaye, Khoudia Mbaye, Me Moussa Diop, Sory Kaba, Abdoulaye Ndour (Ex Dage présidence)…etc.

Certains ont rendu l’âme mais tout le reste a été limogé par Macky Sall. Macky a viré toutes ces personnes qui ont rendu possible ses victoires successives depuis 2016. Et depuis le remaniement du 1er novembre 2020 qui a vu la mise en place du gouvernement le plus nul de l’histoire du Sénégal et aussi le plus « insultant » avec la promotion des ministres épinglés par les corps de contrôle de l’Etat et la mise à l’écart de ténors accusés injustement de lorgner le fauteuil présidentiel, le président ne peut plus se permettre ses longues siestes et espérer gagner des élections.

Les résultats des élections locales ont prouvé que le parti au pouvoir stagne et n’a pas avancé. Les villes perdues en 2014 ont été encore perdues en 2022 et d’autres localités jadis gagnées par Benno Bokk Yaakaar sont passées aux mains de l’opposition : Kaolack, Guédiawaye, Golf Sud. Mais il faut aussi souligner qu’il a aussi perdu Dakar, Thiès, Diourbel, Ziguinchor…ces villes concentrent qui concentrent 60 % du poids électoral sénégalais. Malgré tous ses revers, le camp du président se console par la conservation de ses acquis. « Nous avons gagné environ 80 % des départements. Si nous étions dans un contexte de présidentielles, la majorité gouvernementale aurait gagné dès le 1er tour. ».

Ces locales ont démontré que Macky n’a plus le droit de dormir. Ces nouveaux collaborateurs ont fait montre d’une incompétence qui fait regretter l’ancien entourage du président. La bande à Mimi-Dionne-Aly Ngouille-Amadou Ba et autres a engrangé des victoires. La nouvelle équipe du président se signale par la déloyauté avec des listes parallèles et des défaites cuisantes. Avec ce nouveau coaching, Macky Sall n’a plus le droit de dormir. Le Lion qu’il est, doit se réveiller le plus tôt possible s’il veut gagner les élections Législatives. Mais force est de constater qu’il dort profondément avec des ronflements qui n’augurent rien de bon pour le 31 juillet…

Si Macky Sall ne s’y prend pas tôt, il risque d’avoir des listes parallèles et des défections dans ses rangs à l’approche des locales. Le Lion doit remettre en selle ses ténors avec des nominations au Palais qui leur permettront de se faire respecter dans la mouvance présidentielle. Des ministres n’accepteront ni Mimi Touré ni Amadou Ba avec des titres de coordonnateurs de pôle de Benno Bokk Yaakaar. Amadou Ba était coordonnateur national de la coalition Benno Bokk Yaakar aux locales mais il n’avait aucun pouvoir. C’est Farba Ngom qui détenait le vrai rôle et distribuait même les fonds. Si Macky continue de dormir et compter sur ses collaborateurs nuls, il risque d’avoir d’énormes surprises aux Législatives…

La Rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (1)