Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky sur la Covid-19 : « Nous n’avions qu’un choix, vivre ou mourir chez nous »

Le président Macky Sall à Diamniadio lors du Conseil présidentiel sur la relance de l'économie en cette période de crise sanitaire de Covid-19
0

Lors du Conseil présidentiel sur la relance de l’économie, le président de la République, Macky Sall, a révélé qu’il avait écarté toute idée d’aller se faire soigner à l’étranger s’il avait attrapé la covid. « Il était malvenu d’envoyer des malades en Europe, ou même des autorités. Nous n’avions qu’un choix, vivre ou mourir chez nous. C’est clair. Moi, en tout cas, si jamais j’avais la covid-19, j’excluais de me faire transporter en Europe. Ce n’est pas possible», a déclaré le chef de l’Etat Macky Sall.

D’où, souligne-t-il, l’importance de mener une politique sanitaire sérieuse. « Donc la questions sanitaire doit être prise au sérieux. Le relèvement du plateau sanitaire est devenu un impératif », a indiqué le chef de l’Etat.

Cependant, le président Macky Sall suspend la mise en œuvre du programme sanitaire, dont le budget est de 500 milliards de francs, à un préalable : « Il faut une réforme de la gestion des hôpitaux au Sénégal. Mettons les moyens qu’il faut, mais il faut que cette question aille en même temps que les équipements. On ne peut pas mettre 500 milliards pour rester dans le même système où on ne peut même pas retracer le malade qui passe », martèle-t-il.

Ce que le président Macky Sall veut, c’est, entre autres, une informatisation du circuit du malade, un bon recrutement du personnel et de spécialistes avec l’équité dans leurs affectations dans les territoires éloignés. «Qu’il y ait des spécialistes, des gynécologues, des chirurgiens dans toutes les régions du pays. Cela est devenu un impératif», dit-il.

Que pensent nos amis de « And gueusseum » de tout ça ?

laissez un commentaire