Kallé Wade : « Mahmoud Saleh concrétise maintenant le concept du fast track »

Mahmoud Saleh (à gauche) directeur de Cabinet du président de la République et Kallé Wade (à droite)

Tout progrès mérite d’être célébré. En supprimant le poste de premier ministre, le Président de la République visait la disparition des goulots d’étranglement pour permettre aux réformes d’avoir d’avantage d’impacts pour les populations. La nomination de Monsieur Mahmoud Saleh au poste de ministre Directeur de cabinet du Président de la République a instauré une souplesse et une célérité au sein de l’action gouvernementale. Il est en train d’aider le Président à mettre toutes les actions de l’État en mode Fast track.

Critiquer ouvertement les choix du Président consiste à remettre en cause ses capacités managériales. S’attaquer frontalement à un homme de confiance de son Excellence revient à fragiliser l’appareil d’État surtout lorsque de tels agissements émanent d’une partie intégrante du cabinet du président.

En vérité, Il n y’a rien de plus incorrect que d’enfantiller une personne aussi précieuse comme Monsieur Mahmoud Saleh. Ce dernier a l’habitude de dire que la liberté n’est pas l’absence d’engagement mais la capacité de choisir. Cette assertion justifie la relation étroite qui existe entre le Président de la République Macky Sall et le ministre directeur de cabinet Mahmoud Saleh.

En tant qu’homme d’État, sa véritable valeur s’est toujours mesurée à travers son caractère, ses idées et la noblesse de ses idéaux. Ce maître à penser a toujours su apporter sa pierre à l’édifice en influençant de multiples orientations politiques. Ses collaborateurs ont toujours apprécié sa capacité de privilégier l’atteinte du but poursuivi avant la recherche de son prestige personnel. Sa nomination au poste de directeur de cabinet n’est pas accidentelle.

Le Président de la République a sûrement mis l’accent sur ses qualités personnelles d’intelligence, de courage, d’abnégation et de loyauté.

En raison de sa perspicacité, Mahmoud Saleh rayonne  toujours par son esprit vif et sa capacité d’adaptation aux contextes sociopolitique du pays. Ce grand homme est une aubaine pour le Sénégal. Il dispose d’aptitudes légendaires dans le cadre d’élaboration de systèmes politiques et de stratégie de développement. Mr Mahmoud s’identifie également par son courage. Il as très tôt vaincu la peur.

C’est un homme qui sait surmonter les épreuves. Il réagit toujours avec fermeté devant la souffrance et le danger. Face aux troubles politiques, le sieur Saleh intervient avec une élégance républicaine incommensurable. En raison de sa loyauté, l’actuel directeur de cabinet n’a jamais posé un acte qui met en péril les intérêts de son mentor.

Sans interruption, il a toujours manifesté et prouvé sa fidélité au Président. Monsieur Mahmoud Saleh n’a jamais tenté de violer son serment de fidélité et de loyauté en lorgnant le fauteuil présidentiel. Ses actions s’inscrivent dans le cadre de la matérialisation de la politique du chef de l’État.

C’est un véritable collaborateur qui travaille aveuglément sans exiger un seul poste de responsabilité. Eu égard à son abnégation, l’actuel direcreur de cabinet, Mahmoud Saleh, demeure peu soucieux à sa gloire personnelle. Malgré le rôle décisif qu’il a toujours joué dans l’appareil d’État, il n’a jamais mis en avant son coefficient personnel. Cet homme ne revendique jamais de prouesse. Il n’hésite pas à s’effacer pour faire triompher la cause qu’il défend.

Ces caractéristiques, d’une rarification absolue dans le milieu politique, sont enfuies en sa personne.

Considérant son vécu politique, son caractère affectueux du peuple sénégalais et son engagement désintéressé auprès du président de la République, Monsieur Mahmoud Saleh demeure le meilleur profil au poste de directeur de cabinet pour aider le chef de l’État à relancer l’économie sénégalaise durant cette crise occasionnée par le Covid19.

Au lieu de travailler pour l’atteinte des objectifs visés à l’issue du conseil présidentiel sur le programme de Relance Économique, l’opportuniste s’attarde à remettre en cause ouvertement les choix de son mentor. Ce comportement traduit un manque de patriotisme et un refus de subordination. Il est regrettable de voir un militant apprécier négativement un icône du régime dans la mesure où, il puise toute sa légitimité politique des décrets présidentiel. Concrètement, vu la situation dramatique du pays, tous les responsables de la mouvance présidentielle doivent éviter de créer des querelles internes.

Actuellement, les capacités managériales de Mahmoud Saleh ont permis d’harmoniser et de concrétiser le mode Fast track. Ainsi plusieurs secteurs d’activités résistent malgré l’atrocité des coups du Covid19.

L’exemplaire Directeur Général de la Der Pape Sarr relève le défi dans le secteur l’entrepreneuriat réduisant considérablement le taux de chômage. La force tranquille DG Omar Bounkhatab Sylla, relance la boîte Dakar DEM DIKK ruinée par l’incompétent Moussa Diop. Le Ministre de l’intérieur Antoine Félix Abdoulaye Diome descend personnellement sur le terrain pour faire respecter la décision du Président dans le cadre de la lutte contre le Covid19. Le coordonnateur du Mouvement des Élèves et Étudiants Républicains Abdoulaye Diagne pacifie inlassablement l’espace universitaire avec la collaboration des amicales des différentes facultés.

Le Ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr se bat ardemment pour maintenir le Sénégal au rang de deuxième place du classement mondial et champion dans la gestion de l’évolution de la pandémie sur le plan africain. Les travailleurs du secteur du transport aérien et du tourisme s’adaptent glorieusement au contexte actuel. Les acteurs de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur risquent leur vie pour remplir fidèlement leur devoir citoyen. Ces dignes sénégalais devraient inciter notre camarade Mame mbaye Niang à identifier les priorités et à corriger son passé nébuleux dans secteur aéronautique et à la tête du PRODAC.

De manière générale, pour asseoir un militantisme fructueux, tout militant digne de ce nom dois se méfier de tout ce qui tenterait de le distraire jusqu’à anéantir la crédibilité de notre formation politique. Tout militant qui dépend d’une hiérarchie organisée doit toujours manifester à tout temps et à tout lieu son attachement à ses supérieurs hiérarchiques.

La solidarité et le respect longtemps tenus en main de mettre par nos prédécesseurs politiques doivent être là clé de voûte de notre maintien au pouvoir. En substance, nous ne pouvons conserver la suprématie de notre parti et faire progresser notre très cher leader que grâce à l’action concertée et responsable de chaque militant car même si nos compétences et responsabilités sont différentes nous devons instaurer un climat paisible pour permettre au Président de la République Macky Sall de répondre positivement à l’attente et aux désirs des sénégalais pendant cette période d’exacerbation des manifestations du corona virus.

Chaque militant doit être prêt à assumer le rôle qui lui est assigné et à faire le serment de ne jamais faillir à sa mission car l’Alliance pour la République ( APR) ne vaux que ce que valent les objectifs des efforts des apéristes. Ce faisant nous sommes tenus en toute circonstance de prouver à l’humanité que nous sommes dignes de la confiance du peuple sénégalais. L’honneur de notre cher leader politique Monsieur Macky Sall est à ce prix.

Kallé Wade, responsable politique

laissez un commentaire