Ultimate magazine theme for WordPress.

Mali : les Assises nationales recommandent de prolonger la transition

0

Les participants aux « Assises nationales de la refondation », présentées comme des consultations préalables à des élections et à un retour des civils au pouvoir au Mali, ont proposé jeudi à Bamako de prolonger l’actuelle transition de la junte militaire de « six mois à cinq ans ».

Auteurs de coups d’Etat successifs en août 2020 et mai 2021, les militaires au pouvoir au Mali s’étaient engagés sous la pression de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et d’une partie de la communauté internationale, à remettre le pouvoir aux civils après des élections présidentielle et législatives initialement programmées en février 2022.

Mais la junte, dirigée par le colonel Assimi Goïta, avait finalement fait savoir à la CEDEAO être dans l’incapacité de respecter le calendrier convenu et avait chargé les Assises nationales d’élaborer un calendrier électoral.

La CEDEAO a réitéré mi-décembre son exigence d’élections le 27 février devant rendre le pouvoir aux civils et menacé la junte de nouvelles sanctions si le calendrier n’était pas tenu.

«Les participants se sont prononcés pour la prorogation de la transition afin de pouvoir réaliser les réformes institutionnelles structurantes et permettre des élections crédibles, équitables et transparentes. Les délais avancés varient de six mois à cinq ans», indique un rapport final lu jeudi à l’issue des Assises, en présence du colonel Goïta.

«Conformément aux recommandations des Assises nationales, le gouvernement mettra en place un chronogramme visant à assurer à un retour constitutionnel apaisé et sécurisé», a déclaré Assimi Goïta, lors de la cérémonie de clôture des consultations, qui ont démarré le 11 décembre dans différents cercles et communes du pays.

«C’est donc l’occasion et le lieu de rassurer le peuple malien sur notre engagement et notre détermination quant à la mise en œuvre des résolutions issues de ces Assises souveraines», a poursuivi le président de transition.

La junte à Accra vendredi

Il a invité la CEDEAO à «accompagner davantage le Mali dans la réalisation d’actions en soutenant l’organisation prochaine des élections».

Par ailleurs, un membre de l’entourage du colonel Goïta a déclaré jeudi à l’AFP qu’une délégation malienne «se rendra vendredi à Accra pour remettre au président en exercice de la CEDEAO (le président ghanéen Nana Akufo-Addo) un document sur le délai de la transition, le chronogramme pour l’organisation des élections».

Le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop et Zeïny Moulaye, président des assises nationales, feront partie de la délégation, selon la même source.

 

Avec Le360 Afrique – AFP

laissez un commentaire