Pape Thiam tire sur Guy Marius Sagna et Barthélemy Dias

Guy Marius Sagna, un citoyen-activiste

SENSIBILISER POUR LA VACCINATION ANTI COVID EST PLUS RESPONSABLE QUE D’APPELER A BRLUER LE SENEGAL

 

M.Guy Marius SAGNA, ce militant du parti Pasteef dissimulé sous le masque aux couleurs de la société civile, porteur d’un discours archaïque et le maire Barthelemy Diaz militant de la violence primitive n’ont aucune proposition innovante pour la jeunesse sénégalaise si ce n’est d’appeler désespérément à bruler notre chér et paisible Sénégal. Toutefois, il est important de rappeler à ces deux nostalgiques des années de grandes luttes d’avant alternance que leur sinistre projet commun de brûler le Sénégal sera amendé par la maturité citoyenne de la jeunesse sénégalaise qui a fini par découvrir sa mission qui n’est autre que celle de la construction nationale. Au demeurant, il est nécessaire de souligner que la préoccupation de cette jeunesse dépasse des année-lumière celle de ces deux utopistes qui sont incapables de suivre la cadence d’un Sénégal qui a enregistré deux alternances politiques gage d’une vitalité démocratique. L’explication de leurs multiples échecs d’appel à l’insurrection réside dans l’ambitieuse politique de jeunesse du Président Macky SALL.Laquelle politique incite les jeunes à se lancer dans l’auto-emploi par la mise en place de structure d’encadrement et d’accompagnement telle que l’ANPEJ (Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes) et de structure de financement telle que la DER (Délégation de l’Entreprenariat Rapide) dotée d’un budget de 30 milliards de nos francs. De même, aussi dans le souci d’insérer les jeunes diplômés et non diplômés dans les métiers de l’agriculture, le président Macky SALL a lancé le PRODAC (Programme National des Domaines Agricoles Communautaires) avec comme objectif de créer 300.000 emplois d’ici 2024.A cela s’ajoute la création du CNIEJ (Conseil National pour l’Insertion et l’Emploi des Jeunes),un organe consultatif stratégique d’impulsion qui se fixe comme mission première de former les jeunes à des métiers qui répondent aux besoins de l’économie et du marché du travail, ensuite d’accompagner les diplômés et les apprentis à bien entrer dans la vie professionnelle et économique. Sans oublier le bilan élogieux de plus de 491.000 emplois créés entre l’année 2012 et l’année 2019.Par conséquent aucun appel à la subversion n’aura un écho favorable face à cette volonté politique manifeste du Chef de l’Etat à donner une réponse à la problématique de l’emploi des jeunes.

En revanche ces deux apprentis révolutionnaires aux discours rétrogrades et inaudibles, habitués à des revers électoraux doivent différer leur projet utopique d’embrasement du Sénégal afin de s’inscrire dans la dynamique gouvernementale de lutte contre la Covid 19. En outre dans ce contexte de crise sanitaire mondiale où le Sénégal a enregistré à ce jour 795 décès, soutenir le Président Macky SALL face à cet ennemi commun relèverait d’une responsabilité historique et d’une maturité citoyenne. Ainsi, la réception de 200.000 doses de vaccins contre le coronavirus est une étape porteuse d’espoir pour les sénégalais et recommande une mobilisation citoyenne pour la sensibilisation des populations à se faire vacciner.     

Pape THIAM                                                                            Responsable Politique  

 APR Parcelles Assainies