PDS : Les manœuvres de Me Abdoulaye Wade pour son fils Karim

Le secrétaire général national du Parti démocratique sénégalais (PDS), Me Abdoulaye Wade est toujours dans les manœuvres. Après les fédérations, il ne lui reste plus qu’à activer les organisations nationales affiliées au PDS pour apporter leur soutien à son fils Karim Wade qu’il compte placer à la tête du parti pour le remplacer. C’est la secrétaire générale nationale adjointe du PDS, une de ses plus grandes inconditionnelles, Mme Woré Sarr qui convie les femmes de son parti à une assemblée générale, aujourd’hui dimanche 8 septembre.

Me Abdoulaye Wade ne s’en lasse guère. Il ne se prive de rien pour que son fils Karim Meïssa Wade puisse acquérir toute la légitimité pour le remplacer à la tête du PDS, après avoir échoué dans ses plans qui étaient de lui léguer le pouvoir alors qu’il était Président de la République du Sénégal. Après les femmes, ce sera certainement autour des jeunes, puis de tous les autres mouvements du PDS qu’il va actionner à leur tour qui vont lui réaffirmer leur engagement ainsi que leur fidélité et leur soutien indéfectible à son fils Karim Wade.

Me Abdoulaye Wade ne fait jamais rien, et ne laisse jamais rien au hasard. Il lui faut plus que jamais accélérer la cadence afin de parvenir à ses fins, qui est de confier les rênes du PDS à son fils Karim Wade, et d’isoler davantage Oumar Sarr et compagnie qui s’opposent à son projet de dévolution monarchique. Le jeu en vaut la chandelle, au moment où il est question d’accorder au Sénégal un statut au Chef de file de l’opposition. On ne peut parler du statut de l’opposition au Sénégal, et ignorer ainsi royalement le PDS, principal parti d’opposition au Sénégal. Et, le PDS entre les mains de Karim Wade ? Macky Sall n’aura d’autre choix que de s’y conformer, si tant est son dessein est d’accorder tous les statuts dignes au rang de celui qui sera désigné Chef de file de l’opposition. Et la première mesure qu’il lui apparaîtra de prendre forcément, sera de faire amnistier Karim Wade pour ne pas faire désordre. Comment donner tous les attributs nécessaires au Chef de file de l’opposition, alors qu’il n’a pas tous ses attributs civiques ? Me Abdoulaye Wade le comprend très bien, d’où toutes ses manœuvres pour que son fils Karim Wade le succède à la tête du PDS.

La rédaction de Xibaaru