Résilience au Fouta…Me Malick Sall agit directement sur le quotidien des ménages

L’assistance destinée aux populations, fortement éprouvées à la fois par la pandémie du Coronavirus et le sinistre des inondations, doit être menée au plan national. Une approche globale et inclusive attendue dans les moindres recoins du pays. C’est dans ce sillage qu’il convient d’inscrire la constance du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Me Malick Sall, sur le terrain du social dans le Fouta. Après le niveau régional avec la réhabilitation de l’hôpital de Ourossogui et la contre-offensive départemental face au coronavirus à Matam, Kanel et Ranérou, il s’active auprès des familles, cellule de base de la société en offrant des moulins à mil à des villages où les ménages ont payé un lourd tribut durant la saison pluvieuse 2019.

A pareille période d’hivernage l’année dernière, dans le village de Hontorbe, commune de Nabadji, une fillette a perdu la vie sous une forte pluie alors qu’elle était sortie pour aller moudre le mil de sa famille. Pour épargner la gent féminine des dangers de telles corvées, Me Malick Sall a offert un moulin à mil à ce village éploré. Une manière pour le Ministre de la Justice de dire : «Plus jamais ça à Hontorbe ».

Dans la même veine, le village de Tigueré a également bénéficié d’une machine similaire destinée à soulager les femmes et les enfants. De nouvelles actions sociales, à haute portée humanitaire, qui ne font que confirmer le témoignage du Gouverneur, Mouhamadou Moctar Watt, qui faisait la déclaration suivante au début de la crise sanitaire :  » C’est le lieu de louer cet acte noble du Garde des Sceaux qui, d’ailleurs, ne constitue pas une première. Lorsqu’on se rend à l’hôpital de Ourossogui, on y voit également son œuvre ».