Stratégies politiques…Macky Sall se perd en route

Macky Sall s'est-il perdu dans un labyrinthe politique ?

Enrôlement d’hommes politiques insignifiants de l’opposition : Macky Sall dans la mauvaise direction

Le Président de la République Macky Sall continue toujours son opération d’enrôlements de responsables de l’opposition qu’il fait nommer à des postes étatiques. Seulement, cette stratégie du Président de la République pousse à se poser des questions. Macky Sall n’est-il pas en train d’emprunter la mauvaise direction en ne visant que des hommes politiques de l’opposition dont on doute de leur poids politique ?

Après Idrissa Seck qui ne représente aucun danger sur l’échiquier politique et le non moins populaire Oumar Sarr qui a toujours été le « doungourou » (valet) des Wade, Macky Sall enrôle l’insignifiant Talla Sylla, maire de Thiès qu’il vient de nommer au poste honorifique de Conseiller spécial du Président de la République. Que peut apporter Talla Sylla à Macky Sall ? Assurément, le Chef de l’Etat est en train de frapper à la mauvaise porte.

Tous ces hommes politiques de l’opposition que Macky Sall enrôle sont en perte de popularité, donc ne pouvant rien lui apporter. Macky Sall est simplement perdu dans sa stratégie politique. Khallifa Sall, Ousmane Sonko et autres sont toujours dans l’opposition et restent toujours dangereux pour le Président de la République Macky Sall. Ils sont sa principale menace. Donc, ce n’est pas en allant enrôler des hommes politiques insignifiants que le régime va gagner le cœur des Sénégalais.

Pour réduire à sa plus simple expression l’opposition, le Président de la République Macky Sall doit commencer par résoudre les questions de l’heure auxquelles, son régime est confronté. Dans le monde rural, les paysans ne sont guère contents, car ne parvenant à écouler toute leur récolte d’arachide avec le départ des Chinois. Dans le monde du travail, les emplois deviennent de plus en plus précaires. Des travailleurs restent des mois sans percevoir leurs salaires. Le secteur scolaire et universitaire est en crise. Le Président de la République Macky Sall gagnerait plus à résoudre ces questions pour se rapprocher davantage des populations, plutôt que de se lancer dans cette course d’enrôlement d’hommes politiques insignifiants de l’opposition.

La rédaction de Xibaaru