Ultimate magazine theme for WordPress.

UCAD : Des plaintes déposées contre le mouvement des élèves et étudiants républicains

Le MEER soutient le président Macky Sall dans sa lutte contre le Covid-19
0

Les sections de Frapp et de Pastef de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) dénoncent les agressions et menaces de mort à l’endroit des étudiants Amadou Sow et Mohamed Thiam. Dans un communiqué conjoint, ces deux organisations informent que Amadou Sow, étudiant inscrit au second cycle à la Faseg et vice-président de la commission sociale de l’amicale, et Mohamed Thiam ont été attaqués, agressés et menacés de mort lors du concert de casseroles au sein du campus par un groupe de malfaiteurs.

Selon la même source reprise par L’As, l’étudiant Amadou Sow a été sauvagement agressé, jusqu’à ce qu’il perde connaissance, par un groupe affilié au mouvement des élèves et étudiants républicains (Meer) avec des armes blanches, le 21 juin, la veille du concert de casseroles au campus de l’Ucad. Résultats des analyses : il a eu une hémorragie qui s’est propagée dans le cerveau, une plaie linéaire verticale d’environ 7 cm sur le dos et une plaie frontale verticale d’environ 9 cm. Ils ont vandalisé sa chambre.

Et Amadou Sow a saisi le Directeur du Coud, Maguette Sène qui lui a répondu qu’il n’y peut rien, souligne-ton dans le communiqué. Pour le cas de l’étudiant Mohamed Thiam, il a été agressé par arme blanche dans sa chambre par des membres du Mouvement des Elèves et Etudiants Républicains (Meer).

Amadou Sow et Mohamed Thiam ont porté plainte au commissariat du Point E et au bureau du procureur de la République contre leurs agresseurs. Ainsi, les sections de Frapp et de Pastef alertent que le campus social de l’Ucad est dans une insécurité indescriptible. Elles tiendront pour responsable de toute situation chaotique le Directeur du Coud.

laissez un commentaire