Violence à l’arène nationale : les deux lutteurs lourdement sanctionnés par le CNG

Les sanctions viennent de tomber après l’incident survenu, le week-end dernier, à l’arène nationale, à l’occasion d’un gala de lutte. Le Comité National de Gestion (CNG) a lourdement sanctionné les deux lutteurs Niakh Diarignou et Alioune Sèye 2.

Le CNG de lutte a pris deux décisions fortes durant leur réunion hebdomadaire tenue hier. La suspension pour 12 mois de Niakh Diarignou et son écurie. Pire, son reliquat a été confisqué et l’individu qui a aspergé Alioune Sèye 2, a été interdit définitivement d’enceinte, informe Thierno Ka, deuxième vice-président, par ailleurs chargé de communication du Comité.

Une lourde sanction que l’organisateur de ce gala de lutte, Khadim Samb, attendait avec fermeté après que sa journée ait été gâchée par cet incident qui a causé la blessure d’Alioune Sèye 2. D’ailleurs, ce dernier a lui aussi été sanctionné par le CNG. Contrairement à son adversaire, il prend seulement « 6 mois pour avoir cherché à se faire justice ».

Pour rappel, leur combat qui était le dixième de la liste déposée par le promoteur, n’a pu aller au bout en raison d’échauffourées. Signalons que l’arène nationale était en piteuse état après cet incident.