Ultimate magazine theme for WordPress.

Ziguinchor : La coordination locale du Saes décrète une grève de 48 heures

0

La section du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (UASZ, sud) a décrété mercredi un mot d’ordre de grève de 48 heures non renouvelable, pour réclamer des sommes dues au personnel d’enseignement et de recherche.

« Les autorités académiques s’étaient engagées à éponger les sommes dues aux enseignants non permanents (…) par la libération des troisième et quatrième tranches’’ du budget, « avec à la clé une rallonge de 1,68 milliard FCFA devant être prise en charge par la loi de finances rectificatives de mai 2022 », a expliqué son secrétaire général, Alpha Oumarou Ba.

Il s’exprimait au cours d’un point de presse organisé par le SAES-UASZ, jeudi, au sein de l’institution universitaire, en présence de membres du personnel d’enseignement et de recherche.

Les vacataires « sont effectivement rétribués. Mais le personnel d’enseignement et de recherche attend toujours de rentrer dans ses fonds », a indiqué le secrétaire général du SAES, section Université de Ziguinchor.

Selon M. Ba, les sommes dues devraient permettre de payer « les heures supplémentaires, les cours mis en ligne, les missions préfinancées, l’avancement de carrière, les voyages d’études de l’année écoulée, ainsi que la dette due au restaurant du SAES ».

« Nous avons décrété ces 48 heures non renouvelables en guise d’alerte. Si nous ne rentrons pas dans nos fonds, il est envisagé de durcir le ton par un boycott systématique de l’examen du Baccalauréat 2022 qui se profile à l’horizon », a mis en garde le syndicaliste.

APS

laissez un commentaire