Ultimate magazine theme for WordPress.

Conquête du pouvoir : Wade « dort debout » et son fils « rêve debout »

0

Dans quel monde se trouvent Abdoulaye Wade et son fils Karim Méissa ? Sûrement pas dans le monde des « gorgoolus » Sénégalais. Sénégalais ils sont, mais ils marchent sur la tête et pensent par les pieds. Aussi incroyable que ce la puisse paraître, cette famille à qui le Sénégal a tout donné, le pouvoir, la notoriété, la richesse et le respect, insulte ce peuple qui ne mérite pas ce manque de considération.

Karim Wade est absent du Sénégal depuis le 24 juin 2016. Il s’est constitué politicien en exil après avoir pris un jet privé de l’émir du Qatar pour débarquer dans ce pays désertique où il vit dans une suite d’un hôtel avec ses trois filles et sa « maîtresse ». Son père s’est envolé le jeudi 18 février 2021, en direction de Paris où il a retrouvé son épouse Viviane Vert Wade à Versailles. « Et c’est un jet privé qui lui a été envoyé par un de ses amis, émir d’un pays péninsulaire sur le golfe persique » selon un journal de la place.

Voici une famille qui voyage au frais des émirs qui leur prêtent des jets privés et dont le fils vit depuis 5 ans dans la suite d’un hôtel au frais d’un émir. Et c’est cette famille qui ose aujourd’hui se lancer dans la reconquête du pouvoir au Sénégal. Et ce sera pour le compte de qui, cette famille veut-elle reconquérir le pouvoir ? Sûrement pas pour les Sénégalais car les émirs et sultans ne donnent pas des jets privés à des personnes pour…rien.

L’ancien président Abdoulaye Wade vient d’affirmer que le PDS « est prêt et debout » pour la reconquête du pouvoir. « La mobilisation des militants et surtout des militantes et des jeunes à l’accueil qu’ils avaient réservé à la délégation nationale ont révélé que le Pds est debout et prêt pour la reconquête du pouvoir…Il faut le gagner. Nous nous sommes lancé un défi. Il nous faut le relever », a-t-il dit à l’endroit de ses « frères » et « sœurs » du Parti démocratique Sénégalais (PDS).

Wade dort debout

Abdoulaye Wade a fait 26 ans d’opposition et 12 ans de pouvoir avant d’être envoyé à la retraite par la constitution qui fixe l’âge limite du président de la république à 75 ans. Le secrétaire général national du PDS a 95 ans. Et il lance son parti dans la reconquête du pouvoir…mais avec qui ? Pour laisser le champ libre à son fils pour hériter son parti, il a vidé le parti de ses ténors et les a remplacés par des jeunes fidèles de son fils appelés « Karimistes ». Des jeunes sans expérience et sans base politique. Et c’est avec ces « énergumènes » politiques que Wade compte reconquérir le pouvoir. Il dort débout.

Karim rêve debout

Karim Wade qui n’a pas sillonné une seule artère du Sénégal depuis plus de cinq ans et veut encore être président du Sénégal sans être au Sénégal. Quel rêve ! Il est tellement illusionné par le nom « Wade » qu’il pense devenir président en dormant loin de son pays. Malheureusement avec ce nom qui a perdu en poids politique, Karim Wade peut espérer devenir président dans son « rêve ». les Sénégalais l’ont oublié et retiennent de lui, « l’enfant du vieux »…mais un enfant gâté.

Et si c’est ce PDS qui veut aller à la reconquête du pouvoir, le vieux politicien Wade doit trouver un autre tour dans son sac. Mais son fils Karim Wade est un vieux disque rouillé qui n’attire plus les foules. Les karimistes sont minoritaires au PDS et les Wadistes, pourchassés par Karim, ont quitté le parti démocratique Sénégalais pour créer leurs partis comme Oumar Sarr avec le Parti des libéraux et démocrates/And Suqali (PLD/AS), Samuel Sarr avec le Libéralisme Social Sénégalais (LSS) et le docteur Dr Cheikh Tidiane Seck avec le Bloc national des démocrates / Xel Koom (BND/XK).

La rédaction de xibaaru

laissez un commentaire