Ultimate magazine theme for WordPress.

Voici ce que Sonko cachait pendant la campagne pour les législatives…

2

Il n’est pas en course pour les Législatives mais c’était lui, le seul visible pendant les 21 jours de campagne. Ousmane Sonko a fait le tour du Sénégal sans être accompagné par la tête de liste de la coalition Yewwi, représentée par les suppléants. Oumar Sy, tête de liste des suppléants Yewwi était absent du cortège qui présentait Ousmane Sonko aux populations pendant toute la campagne. Tout cela ressemblait à une tournée pour la présidentielle de 2024. Ousmane Sonko se présentait aux Sénégalais comme le candidat à la présidentielle…Et il y avait foule.

Omar Sy, tête de liste suppléants Yewwi

Out pour les élections législatives, Ousmane Sonko a profité de la tribune que lui a offert la campagne pour s’offrir une tournée en direction de la présidentielle de 2024. Tout au long de cette campagne, Ousmane Sonko a plus cultivé son image de présidentiable que son désir de voir Yewwi Askan Wi sortir majoritaire à l’issue de ces élections législatives. Pour quelqu’un qui dit descendre sur le terrain pour prêter main forte à sa coalition, alors qu’on ne l’a jamais vu tout au long de cette campagne en compagnie de Oumar Sy devenu finalement la tête de liste nationale de Yewwi Askan Wi, cela fait désordre.

Pourquoi Ousmane Sonko n’a pas battu campagne aux côtés de Oumar Sy pour l’aider à mieux se faire connaître des Sénégalais. En réalité, depuis qu’il a été exclu de la course pour les élections législatives de ce 31 juillet, Ousmane Sonko ne pense plus qu’à l’élection présidentielle de 2024. Ousmane Sonko s’est mis dans l’idée qu’en 2024, c’est lui qui sera le Président de la République du Sénégal. Il fait tout pour y parvenir.

Tout au long de cette campagne, Ousmane Sonko a réussi à faire plus de foule que les candidats de Yewwi Askan Wi aux élections législatives. Ousmane Sonko a fait exprès de rivaliser avec sa propre coalition Yewwi Askan Wi sur le terrain, cultivant son image de présidentiable plutôt que de battre campagne pour elle. Cela montre encore une fois que le leader du PASTEF est prêt à tout pour atteindre son objectif d’être Président de la République du Sénégal en 2024.

sonko

Ousmane Sonko est même prêt à faire déchirer en mille morceaux Yewwi Askan Wi rien que pour être le prochain Président de la République du Sénégal. Pour lui, que lui importe que Yewwi Askan Wi soit sorti vainqueur ou non à l’issue des élections législatives s’il ne sera le prochain Président de la République du Sénégal. Son ambition Ousmane Sonko, le place au-dessus de tout. Il a déjà lui-même décrété quel sera son sort en 2024.

Certes, il a réussi à faire foule durant sa tournée partout où il est passé. Mais cela ne va nullement profiter à Yewwi Askan Wi car Ousmane Sonko a mis ses ambitions avant tout. Sa tournée lui a seulement servi à se jauger pour 2024. Il se lancera à l’élection présidentielle de 2024, même s’il n’obtient pas le soutien de tous les partis et mouvements qui composent Yewwi Askan Wi. Il sait que de ce côté, c’est toute une autre paire de manche. Mais cela ne sera pas facile pour lui car dans sa coalition d’autres leaders sont prêts à en découdre avec lui.

Ousmane Sonko aura en face de lui, sur son chemin Khalifa Ababacar Sall, l’autre mastodonte de Yewwi Askan Wi dont les troupes ne veulent pas le voir s’effacer en 2024, au risque de signer lui-même la fin de sa carrière politique. Même s’il pense avoir gagné du terrain lors de sa tournée durant cette campagne pour les élections législatives, le chemin va être long et parsemé d’embûches pour Ousmane Sonko. Dans son propre camp, il fait face à une très forte adversité.

Mame Penda Sow pour xibaaru.sn

Afficher les commentaires (2)