La France bénit l’extradition de François Compaoré…

Selon plusieurs sources autorisées un décret d’extradition a été signé par le Premier ministre Edouard Philippe.
L’intéressé a deux mois pour attaquer le décret. François Compaoré est poursuivit pour complicité d’assassinat de Norbert Zongo un journaliste d’investigation tué en 1998 alors qu’il enquêtait sur la mort du son chauffeur.
Norbert Zongo assassiné à l’âge de 49 ans,, avait été tué avec trois de ses compagnons. Les quatre dépouilles avaient été retrouvées calcinées dans le sud du Burkina Faso.
François Compaoré avait été arrêté à l’aéroport de Roissy en octobre 2017, en exécution d’un mandat d’arrêt émis par les autorités de Ouagadougou.
Guy Zongo, fils aîné de Norbert Zongo a indiqué à l’AFP que « C’est un tournant décisif qui vient d’être franchi dans la quête de justice et de manifestation de la vérité sur cette affaire qui n’a que trop duré ».
Le décret doit encore être publié au Journal officiel. Ce décret est susceptible de recours devant le Conseil d’Etat.
Bbc-Afrique