Ultimate magazine theme for WordPress.

Le Sénégal humilié en Europe…les investisseurs fuient le pays de la Téranga

1

Le Sénégal a été le théâtre de violentes manifestations qui ont ciblé les intérêts français. Et depuis lors, Paris s’inquiète. Certains hommes d’affaires évoquent même la Guinée ou la Côte d’ivoire.

Les violentes manifestations qui viennent de se dérouler au Sénégal, sont riches d’enseignements. Jamais, dans l’histoire des manifestations, de Senghor à Wade, on n’a assisté à de telles scènes. Des personnes qui se glissent dans les manifestations pour s’en prendre à des intérêts étrangers. Les investisseurs français présents au Sénégal ont payé de lourds tributs des évènements violents qui viennent de se dérouler. Auchan, Total, Carrefour, Orange…, toutes ces enseignes françaises ont subi la furie de manifestants. Des magasins portant ces enseignes françaises ont été saccagés et pillés. Des actes de barbarie et de vandalisme que personne ne doit encourager.

De pays de la Téranga, le Sénégal est considéré maintenant…comme un pays xénophobe. Dakar n’est plus considérée comme étant une bonne destination touristique depuis les saccages. Le Sénégal est désormais sur la liste rouge, des investisseurs étrangers. Ces derniers savent à présent que leurs intérêts ne sont pas très bien protégés. En réalité, les investisseurs ciblent plus les pays limitrophes où les intérêts des étrangers sont épargnés et mieux protégés.

Les violentes manifestations qui ont ciblé les intérêts français, inquiètent Paris. Certains hommes d’affaires évoquent même la Guinée plutôt que le Sénégal. Les manifs anti Condé en Guinée, plus sanglantes que celles du Sénégal, n’ont touché aucune entreprise française ou étrangères. De même qu’en Côte d’Ivoire. Mais au pays de Macky, les enseignes françaises ont été détruites… Les conséquences vont être lourdes. Le Sénégal n’est plus vu comme un pays stable, offrant un environnement garantissant les investissements.

Le Sénégal, pays chouchou, des investisseurs en Afrique, vient de perdre son rang. Les dégâts causés par les manifestations, sont terribles. C’est tout le pays qui devient perdant dans cette affaire. Les investisseurs, ils créent des emplois. Comment, des personnes qui décrient le chômage, peuvent justement se permettre de faire fuir les investisseurs étrangers. Ces derniers savent que leurs intérêts ne sont plus en sécurité au pays de la Teranga.

Voilà pourquoi, la diplomatie sénégalaise doit être mise en branle. Les dégâts sont là, personne n’y peut plus rien, ce qu’il y a, c’est que, c’est la diplomatie qui doit entrer en scène. Pour cela, il nous faut des diplomates chevronnés pour convaincre les investisseurs que leurs intérêts vont être garantis au Sénégal. Les investisseurs vont être plus exigeants vis-à-vis du pays en réclamant plus de garanties de l’Etat pour préserver leurs intérêts. Mais, c’est le prix à payer.

Sinon, ce sont des pays voisins comme la Guinée et la Côte d’Ivoire qui vont profiter de la situation pour capter tous les investisseurs qui voudront s’installer dans notre sous-région.

La rédaction de Xibaaru

Afficher les commentaires (1)