Ultimate magazine theme for WordPress.

Les jeunes brisent le mythe Ousmane Sonko

0

L’inter-coalition Yewwi Askan Wi-Wallu Sénégal est allée outre les recommandations du Préfet de Dakar. Elle a tenu sa manifestation du vendredi 17 juin. Quelques jeunes militants et sympathisants de ces deux coalitions ont tenté de manifester dans les rues de Dakar et Ziguinchor. Malheureusement, ils se sont heurtés à un important dispositif sécuritaire. Ce qui a fait échouer les plans du leader du Parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF). Un échec qui prédit la chute du mythe Ousmane Sonko.

Le vendredi a été assez chaud dans certains quartiers. Des pneus ont été brûlés dans le triangle « VDN-Liberté 6-Colobane ». Quelques jeunes ont répondu présent à l’appel de Ousmane Sonko et ses alliés de Yewwi. Cette manifestation ne s’est pas uniquement arrêtée à Dakar. Guy Marius Sagna a dirigé la manif dans le Sud du pays. L’activiste a réussi à rassembler derrière lui des centaines de Ziguinchorois pour faire face à Macky Sall. Mais ces dernières manifs sont loin d’être comme en mars 2021.

Et s’il en est ainsi, c’est parce-que les jeunes n’ont pas répondu à l’appel de Yewwi. Pourtant tout semblait faire croire le contraire. Sur les réseaux sociaux, c’était un véritable appel au mortal kombat. Mais le jour-j c’était le contraire. Les forces de défense et de sécurité ont réprimé la manifestation et maîtrisé les rares pyromanes dans les rues. Alors qu’est ce qui s’est passé au point que le leader de Pastef ait perdu le soutien de sa base arrière ?

jeune

Cette question Xibaaru l’a posé à certains jeunes trouvés au rond point Liberté 6, un des endroits chauds du vendredi passé. Pour Baye, vendeur de friperies, les priorités sont ailleurs. « A quelques jours de la Tabaski je ne prendrais pas le risque de me faire arrêter pour des hommes politiques qui ont déjà une vie bien posée. Ni Ousmane Sonko ni Macky Sall ne viendront me donner de quoi acheter un mouton », déclare ce marchand sous le chaud soleil de Dakar. Et il n’est pas le seul à penser ainsi.

Adossé en attendant un bus, ce chef de famille répondant aux initiales de I.S est très remonté contre le leader de Pastef. « C’est une catastrophe qu’un cadre de la fonction publique agisse comme Ousmane Sonko. Cet homme aspire à diriger le Sénégal mais il n’hésite pas à pousser les jeunes vers la mort au moment où il envoie son enfant à l’école faire cours. Il faut impérativement que nous parents, rééduquons nos enfants. Ils ne doivent plus suivre aveuglément les hommes politiques », se désole-t-il.

Ce tour fait par Xibaaru démontre clairement que le mythe Ousmane Sonko est en train de s’effondrer. Les jeunes ont tiré des leçons des événements du mois de mars 2021. Depuis lors, rares sont les jeunes qui répondent aux appels suicidaires de l’opposition. Cette déculottée du 17 juin doit servir de leçon aux hommes politiques qui passent leur temps à utiliser cette frange de la population comme chair à canon. Le maire de Ziguinchor est en train de perdre sa force de frappe. Une situation qui le place en mauvaise posture face à Macky Sall qui ne reculera devant rien.

sonko

Ousmane Sonko doit surveiller ses arrières. Dans le viseur de Macky Sall, le patriote en chef perd de plus en plus le soutien des jeunes. Même sur les réseaux sociaux, la terreur Sonko ne règne plus en maître. Pire, les peureux de Benno Bokk Yakaar sortent de leur silence pour attaquer frontalement l’actuel maire de Ziguinchor. Alors on peut le dire sans se tromper, le leader de Pastef ne fait plus recette. La peur a changé de camp. les forces de défense et de sécurtité sont au contrôle.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire