Mbassa Diaw dénonce la délinquance foncière à Bambey

Bambey : La délinquance foncière a Thiappy, le dernier virage . Par Mbassa Diaw

Le combat légal et légitime initié par le collectif pour la défense des terres de Bambey dont dépend la libération des populations par la prise en otage contribue à enrayer les politiciens véreux et cupides.

Faute d’avoir été suffisamment formé au plan des instruments d’analyses et de projections que les responsables municipaux se sont livrés à des distributions anarchiques et ventes abusives des parcelles à usage d’habitation qui plombent toute action de développement de THIAPPY.

Une vérification systématique de la délibération s’impose en ciblant le niveau de satisfaction attendu afin de déterminer à l’opposé les insuffisances constatées qu’il conviendrait de combler par des sanctions punitives.

Au cœur de l’application de la décentralisation, nous plaçons l’élu local. La meilleure des organisations ne vaut que par les hommes qui l’animent. Dans la quête de la performance, les relations affectives, parentales et politiques ne doivent pas se traduire en clientélisme, en favoritisme et en injustice. En effet, une telle dynamique exige du maire hauteur et mesure.

Hauteur, pour éviter de se laisser aller au jeu de la familiarité excessive et mesure pour parer à d’éventuelles poursuites judiciaires. L’ ancien maire de Tivaouane et le responsable domanial de la commune de NGABOU ont commencé déjà à payer le prix de leur indélicatesse.

Ma plume, mon arme

Mbassa Diaw

 surveillant au Lycée de Bambey