Ultimate magazine theme for WordPress.

MLD : « Les bonnes plages ont été privatisées par les nouveaux riches du régime »

0
La question de la sécurité s’est invitée au Questekki du député Mamadou Lamine Diallo (MLD). Dans ses questions économiques de la semaine, le leader de Tekki aborde la sécurité en mer avec des cas de noyades qui ont défrayé la chronique. Et la cause selon lui, est à chercher dans la privatisation des plages par le régime, ce qui pousserait les jeunes à fréquenter les plages interdites.
In-texto la Questekki de Mamadou Lamine Diallo :

Gestion des ressources minérales et sécurité vont ensemble.

L’exploitation des ressources naturelles pose toujours des problèmes de sécurité, aujourd’hui, on parle de sécurité humaine. Accidents, dégradations de l’environnement et parfois conflits sociaux  rythment la vie des mines. Cela peut prendre des proportions très grandes qui tournent aux guerres civiles ou à des  conflits intercommunautaires. C’est ce qui se joue au Sahel aujourd’hui avec la rivalité des grandes puissances. Les élites politiques  patriotes et indépendantes  doivent le comprendre pour faire face à l’insécurité qui arrive. J’insiste.

Cette insécurité, on la retrouve aussi dans une ressource naturelle trop évidente, la mer. Après les pêcheurs, les pirogues barsakh, c’est le tour des noyades en série. Les bonnes plages ont été privatisées par les nouveaux riches du régime. Il reste les plages difficiles. Sortis des privations de liberté de la covid-19, les jeunes ont besoin de la mer. C’est normal. Il n’y a pas suffisamment de maîtres-nageurs et de surveillants dans les plages hélas. Il est temps que l’État  et les collectivités territoriales recrutent. C’est urgent pour sauver des vies.

Sauver des vies, y compris dans les commissariats de police. Ce qui est arrivé avec le jeune Abdou Faye au commissariat central est inadmissible au Sénégal. Le Ministre Antoine Diome doit sortir de sa bulle de  traque «  de forces occultes identifiées » inexistantes  et s’occuper de la sécurité des Sénégalais. Que ce soit dans les commissariats de police et même les consulats pour délivrer les passeports à la Diaspora. Les consulats ne sont pas des permanences de l’APR, comme c’est le cas à Paris.

laissez un commentaire