Ndiaye Bambey écrit au Président Macky Sall

Monsieur le Président, je vais faire des traditions épistolaires pour m’adresser à vous. Tant la gravité de l’heure ne laisse aucune place à autre chose sinon que de-vous conter la réalité. Je suis de ceux qui ont toujours cru en votre leadership. Premier Président de la République du Sénégal né après les indépendances en 1960, vous n’avez pas droit à l’erreur pour traiter certaines questions afin d’y apporter des solutions idoines.
Depuis 2012, vous avez beaucoup fait pour élever le niveau de vie des populations sénégalaises. Toute personne qui n’est pas atteinte de cécité aperçoit vos réalisations, partout dans le pays. Vous avez réussi à mettre le Sénégal sur les rampes de l’émergence et aucun secteur de l’activité économique n’est épargné par votre baraka. Merci pour le service rendu au peuple souverain.
Cependant Mr le président, les réalisations sont nombreuses et louables (Cmu, bourse de sécurité sociale etc), mais certains points sont à revoir.  Je vous appelle à comprendre davantage M. le Président que les sénégalais comptent sur vous pour mener une vie paisible et descend dans leur pays. Par conséquent, étant votre fidèle serviteur, je vous invite à se pencher plus rigoureusement sur les points ci-dessous :
 Les attributions de terrains :
 Le peuple est toujours en attente pour la suite de leurs demandes de terrains ou d’appartements déposées au niveau des préfectures; ils commencent à perdre espoir car depuis la fermeture des dépôts ils n’ont aucune information concernant les récépissés délivrés; et Mr le Président pour votre information la population avait cru à cette vision et l’engagement était total. Je vous propose de veiller à la pérennisation de ce projet
 Votre population a besoin d’être protéger contre le licenciement abusif des sénégalais qui travaillent avec les entreprises privées surtout celles des libanais;
Mr le président une partie de votre peuple souffre de cette situation tous les jours, l’Etat doit veiller davantage sur le recrutement  des entreprises afin de sécuriser la carrière professionnelle des sénégalais qui travaillent dans le privé. Pensez à la situation que vivrait une famille dont le patriarche est licencié un beau matin en violation de ses droits. Cette partie du peuple a besoin de vous le plus rapidement possible !
 Les lois sur le loyer était un ouf de soulagement pour le peuple
Pour la location Mr le Président les plus démunis en souffrent. En l’absence de suivi sur l’application, les bailleurs ont su contourner la loi et braver la décision de l’Etat. Ils traitent les personnes comme des esclaves. Aujourd’hui les sénégalais comptent sur vous pour régler ce problème définitivement. Je vous propose Mr le Président de créer une agence pour la régularisation des patrimoines privés dont leurs propriétaires comptent s’investir dans la location, de Maison,  d’appartement ou de chambre.
Ca sera un projet public-privé qui aura comme mission de régulariser le loyer au Sénégal afin de mettre en œuvre les lois et règlements voter a l’assemble nationale et qui visent à alléger la vie des sénégalais. Cela permettra à l’Etat du Sénégal d’avoir un œil sur la location afin de faire respecter ses décisions. Cette agence se chargera de donner des autorisations de louer aux propriétaires des maisons qui accepteront d’appliquer les lois et règlements. Des démembrements seront installés dans toutes les communes du Sénégal ce qui va aussi créé pas mal d’emploi.
 Pour Le troisième mandat
Mr le président oui il Ya beaucoup de bruit sur le mandat du Président sénégalais, mais vous, je vous conseille d’être en phase avec ton peuple en respectant le pacte moral qui vous lie premièrement, et deuxième vous devez maintenir votre leadership au niveau international; ne ratez surtout pas l’occasion d’être l’incarnation parfaite de ce nouveau type de président africain.
Monsieur le Président, vous avez un  bel et extraordinaire avenir au niveau international. Ceux qui veulent que vous faites fie du pacte moral qui vous lie à vos mandants sont tous faux. Ces petits démons ne sont animés que par leurs intérêts cryto- personnels et bassement matériels. Faites Monsieur le Président le distinguo entre le bon grain de l’ivraie car, l’Histoire retiendra.
 L’emploie des jeunes
Il aura toujours un débat sur l’emploie car c’est un problème mondial et on doit s’y adapter en trouvant des solutions. Au Sénégal le peuple salue votre belle vision sur l’emploie via l’entreprenariat et l’agriculture. Elles sont symbolisées par les structures financières comme l’Anpej, la Der etc… Mais M. le Président, recevez nos humbles conseils de regrouper entités en une seule  structure. Ainsi, elle aura plus d’efficacité si on assure une bonne sensibilisation. Oui Mr le Président une partie du peuple n’est pas bien renseignée. C’est ce qui explique que beaucoup ne connaissent pas que dans le Sénégal d’aujourd’hui les opportunités sont nombreuses et accessible à tous. Il suffit juste de savoir comment en bénéficier.
Je ne saurais terminer ma lettre, Son Excellence, sans évoquer la vie de notre parti. M. le président, SG de l’APR, leader de BBY. Avant tout, je vous demande de corriger une injustice que subissent les jeunes du parti. Ce n’est pas normal qu’ils ne soient pas bien représentés dans les structures de décision du parti. Oui Mr le président c’est une injustice et c’est la cause principale des problèmes que traversent vos militants soldats qui sont dans tous les fronts pour vous défendre. Son Excellence, ma plaidoirie  finale serait, l’augmentation du nombre de jeunes qui siègent dans les organes de décisions du Parti.
Je suis pour un parti présidentiel avec l’ensemble des membres de « Benno Bokk Yaakkar » et d’autres forces vives qui le souhaitent !
Mamadou Ndiaye alias NDIAYE BAMBEY
Responsable politique APR Bambey
Membre de GIR