2e Phase du PSE: 48% du Financement des Nations-Unies déjà disponible…

48% du financement de la phase 2 du Plan Sénégal Émergent (PSE), promis par le système des Nations Unies, lors du Groupe consultatif de Paris, en décembre 2018, sont disponibles. Les fonds, après une année de mise en œuvre du Plan cadre de coopération pour le développement durable (2019-2023), sont estimés à 574 millions de dollars, soit environ 327 milliards F CFA, informe le quotidien Le Soleil. Le journal signale que ces ressources sont absorbées par des secteurs comme l’emploi (33%), la santé (20%) et l’environnement et les changements climatiques (18%).

La présentation a été faite hier mardi, 17 décembre, lors de la revue annuelle 2019 et de la planification 2020 du Système des Nations Unies au Sénégal, en présence du ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, et d’autres partenaires au développement.

Priya Gajraj, la coordonnatrice résidente du Système des Nations Unies au Sénégal, saluant les efforts du gouvernement sénégalais, indique, toutefois, que « le leadership et l’appropriation nationale restent les clés essentielles qui permettront d’atteindre les Objectifs de développement durable (ODD). » Dans ce sillage, elle juge « important de continuer à intégrer toutes les composantes, collectivités locales, partenaires au développement, société civile, jeunes, secteur privé, …, dans la mise en œuvre de l’Agenda 2030 des Nations Unies ».

Pour Amadou Hott, la collaboration a déjà permis de bâtir, au fil des années, un socle sur lequel repose un partenariat fructueux entre le Sénégal et les Nations Unies. Ses domaines d’intervention, souligne-t-il, mettent l’atteinte des objectifs au centre de leurs préoccupations communes.