Le jeune ministre Fofana fait la leçon aux vieux ministres nullards

Respect des directives du Chef de l’Etat Macky Sall : le ministre Abdou Karim Fofana fait la leçon à Malick Sall, Abdou Karim Sall et Abdoulaye Diop

Des ministres de la République qui s’empressent d’exécuter les directives du Chef de l’Etat Macky Sall, ils sont devenus actuellement une espèce rare dans le gouvernement. Il convient dès lors de saluer les efforts du ministre de l’Urbanisme Abdou Karim Fofana, qui depuis sa nomination, applique toutes les directives données par le Chef de l’Etat.

Tous les Sénégalais avaient salué la manière ferme dont le ministre de l’Urbanisme Abdou Karim Fofana avait fait montre pour mener des opérations de désencombrement à travers les rues de Dakar. C’est le même ministre qui a permis le déguerpissement des commerçants qui occupaient de façon anarchique le rond-point de Liberté 6 qui était fortement marqué par des embouteillages monstres.

Depuis des années, les différents ministres qui se sont succédé à la tête de l’Urbanisme, peinaient à faire déguerpir les commerçants du marché Sandaga tombé en ruines. La catastrophe planait sur le marché Sandaga. Malgré tout, les commerçants ne cessaient de s’opposer à braver l’ordre de l’autorité en refusant de quitter le marché Sandaga et rejoindre ainsi les cantines construites au niveau de l’ex-Champ des Courses. Un lieu qui offre plus de garanties. Malgré tout, les commerçants en avaient cure et avaient décidé de s’exposer au danger, et d’exposer ainsi les Sénégalais qui fréquentent le marché Sandaga.

Très décidé de prendre la situation en main, et de n’avoir plus à subir le diktat des commerçants, le ministre Abdou Karim Fofana se fondant sur les seules directives du Chef de l’Etat, Abdou Karim Fofana a réussi enfin à faire déguerpir le marché Sandaga. Abdou Karim Fofana offre un exemple de fidélité et de loyauté à l’endroit du Chef de l’Etat Macky Sall aux autres ministres qui tardent à appliquer les directives de ce dernier.

C’est le cas du ministre de la Justice Me Malick Sall qui peine à exécuter des décrets du Chef de l’Etat dans le secteur de la justice plongé depuis plusieurs semaines dans la paralysie. C’est également celui du ministre de l’Environnement et du Développement durable Abdou Karim Sall qui passe outre les recommandations des techniciens de son ministère en « tuant » des gazelles oryx. On ne manquera de citer le ministre de la Culture et de la Communication Abdoulaye Diop qui « sucre » la Société du droit d’auteur et des droits voisins (SODAV) au détriment des acteurs de la culture. Ces derniers doivent s’inspirer du ministre Abdou Karim Fofana.

La rédaction de Xibaaru