Sénégal-Mauritanie : le point sur les accords de pêche

Les tensions entre gardes côtes mauritaniens et pêcheurs sénégalais semblent relever du passé. Mieux, juste après sa nomination, Alioune Ndoye s’est rendu à Nouakchott pour négocier l’octroi de licences de pêche avec son homologue.
A en croire le ministre, le protocole qui devait arriver à échéance en décembre 2019 a été prorogé par la partie mauritanienne avec beaucoup d’avantages. Le ministre a obtenu la suppression des paiements du 3e trimestre et celle de 75 % des amendes dues par les pêcheurs sénégalais. Qui sont, d’après M. Ndoye, les seuls à bénéficier de la dérogation de pouvoir débarquer leurs prises en terre sénégalaise, en attendant la complétion du quai de pêche de Ndiago. Alioune Ndoye avance que l’Etat accompagne les pêcheurs artisanaux du Nord avec 5 000 moteurs qui sont déjà distribués.